L’Etat invite le mouvement Techno à reprendre le dialogue. Sans moratoire pas question ! répondent les sons

Lors de la réunion du 4 avril avec l’État, les représentants du mouvement techno avaient été clairs : « Mettre en place dans les plus brefs délais, un moratoire sur les saisies comme préalable à toute suite des négociations. »

Depuis cette date, les amateurs de techno ont largement fait entendre leur mécontentement et leurs revendications en divers lieux de France notamment par l’organisation de 5 teknivals revendicatifs, d’une manifestation, d’un blocage des routes… et bien d’autres.

Pourtant depuis cette date également les cas de répression envers les amateurs de techno s’accumulent partout en France : saisies définitives, au moins 2 cas saisies préventives (!!), amendes systématiques pour les participants, invocation d’un délit de participation à une free party (!!), annulation et interdictions d’évènement sur pression des riverains… la liste est encore longue.

Le « geste fort et concret » demandé par le mouvement Techno n’est pas celui attendu ! Cela n’a pas empêché pas les services de l’État, d’essayer par 2 fois de reprendre le dialogue fin mai et fin juin. Un calendrier de travail jusqu’en 2015 a même été proposé. La réponse des représentants a été tout aussi claire : dans de telles conditions c’est non. Vous pouvez lire les échanges ci-dessous.

Pour rappel, le forum Unity a vocation à permettre l’unité, la représentativité, la transparence et la participation du plus grand nombre pour défendre le mouvement Techno. N’hésitez pas à participer.

Refus de reprise du dialogue côté Techno du 02/07/2014

Bonjour Mr Bergeault,

Les sound-systems ne sont pas satisfait de ces tentatives de négociations, et voient sur le terrain que rien n’arrête la marche répressive des instances du pouvoir local, pouvoir local qui constitue souvent le seul lien des organisateurs et du public avec les autorités.

Suite aux trop nombreuses saisies, répressions et espoirs déçus, face au manque de réactivité du pouvoir élu, malgré vos efforts et votre bienveillance,

Compte tenu des échanges inter-sound-systems et conformément aux requêtes et emails que nous avons envoyé à l’administration,

La situation actuelle sur le terrain impose que le gouvernement entende la contestation qui monte et mette en place un moratoire sur les saisies et les peines complémentaires dans le cadre du décret les permettant, dont la forme et l’application ne seront pas contestable, le temps des négociations et de l’établissement d’un calendrier de modification des textes visés.

En l’absence d’un tel geste, nous ne pouvons répondre positivement à votre invitation.

Jean-Marc Estève (représentant IDF) pour les Sound-Systems

Tentative côté État de reprise du dialogue du 23/05/2014

Bonjour

Je reprends contact avec vous au sujet des réunions initiées avec le ministère en charge de la Jeunesse et le ministère de l’Intérieur.

Un courrier a été envoyé aux préfets le 22 avril conformément aux préconisations de la concertation nationale effectuée avec vous.

Le texte préconise clairement les démarches de médiation et évoque les saisies.

Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour ce retard de deux semaines, depuis fin avril, mais j’ai été surchargé avec la coordination des actions de prévention lors du Printemps de Bourges et la médiation effectuée avec de jeunes organisateurs pour le Bourges Off.

Néanmoins, depuis un mois, le dossier a progressé et nous pourrons entamer la seconde phase de travail avec le projet de circulaire, la nomination de médiateurs départementaux…

Je vous propose de nous retrouver au mois de juin. Est ce que vous préférez toujours le vendredi comme date de réunion ?

Merci de votre réponse.

Bien cordialement

Eric BERGEAULT
Référent national des rassemblements festifs organisés par les jeunes

Tentative côté État de reprise du dialogue du 27/06/2014

Bonjour

J’ai bien conscience des difficultés rencontrées encore dans différents départements. J’ai été ainsi en contact très souvent, par téléphone, avec Freeform qui a relayé toutes les situations problématiques.

Quelques uns d’entre vous m’ont également sollicité directement afin que je prenne contact avec les services concernés, ce que j’ai fait.

Les différents ministères vont relancer les réunions de concertation. Vous avez été destinataire d’un message vous conviant à une réunion qui devrait avoir lieu en juillet à Paris entre le 7 et le 11 si cela vous convient. Le ministère de la Justice devrait être convié.

J’ai bien indiqué que vous souhaitiez avoir des avancées concrètes telles que la « présence du ministère de la Justice, projet de circulaire avec des médiateurs départementaux, suspension des saisies jugées abusives sur les rassemblements respectant pourtant le cadre réglementaire. »

Je vous propose, comme pour les précédentes, de recueillir vos observations. Pour préparer cette réunion, vous pouvez me contacter sur ce mel.

Je préparerai un document de synthèse à ma direction, au nouveau délégué interministériel à la jeunesse et au cabinet de la Ministre.

Cordialement

Eric BERGEAULT
Référent national des rassemblements festifs organisés par les jeunes

Pour compléter cette lecture

 

Laisser un commentaire