Jimmy Kempfer : la drug culture a perdu son meilleur ambassadeur


Jimmy Kempfer est mort dans la nuit du 25 au 26 octobre des suites d’un cancer. C’était un ancien membre de Techno+, un soutien et un partenaire de longue date qui a marqué des générations de volontaires. Il aimait notre association pour son intégrité et nous l’aimions pour son humilité et sa volonté de partager ses connaissances qui en faisait un interlocuteur disponible et jamais hautain.

Jimmy incarnait la Drug Culture comme personne. Il collectionnait tout ce qui s’y rapportait et d’anecdotes en anecdotes il pouvait en parler sous mille aspects différents, sortant de ses tiroirs livres, images ou objets à l’appui de ses dires.

Son côté iconoclaste et provocateur, le rendait inoubliable. Des années après, des volontaires de Techno+ se rappellent mot pour mot de phrases qu’il avait dites ou d’histoires qu’il avait racontées. Par exemple la façon dont les romains pratiquaient l’injection, avec des seringues aux pointes en plumes qui nécessitaient de sortir la veine du bras. A propos de romains, malade, il avait confié vouloir partir comme leurs empereurs : dignement et sous les effets de la teinture d’opium. Son vœux aura été exaucé.

On a coutume de dire qu’un vieux qui meurt c’est une bibliothèque qui brûle. Malgré son trop jeune age, c’est le cas pour Jimmy. Une bibliothèque qui brûle et un ami qui part. Adieu Jimmy. Nous continuerons de transmettre ce que tu nous a laissé. Que la Drug Culture vive, c’était ton souhait.

[Un hommage lui sera rendu vendredi 31 octobre au funérarium du Père Lachaise à 15h30.]

Laisser un commentaire