Fête libre : une mobilisation par mois pour faire changer la loi

Fête libre : une mobilisation par mois pour faire changer la loi

La dernière circulaire du gouvernement ne répond pas à nos revendications. Nous exigeons toujours un alignement du seuil de déclaration de nos soirées à 1500 personnes (comme les autres événements culturels).

Pour lutter contre cette discrimination, nous allons renforcer nos actions, faire entendre nos revendications et défendre notre mouvement. Nous appelons ses acteurs à se mobiliser.

Les participants* à la dernière réunion nationale ont planifié une action par mois jusqu’en septembre :

  • 24-25-26 avril : Teknival de Bourges off
    • « Défense de mouvements libres »
  • 11 juillet : « Les teufeurs prennent la route »
    • Opérations escargots, bouchons, blocages…
  • Septembre : Actions nationales « Coups de Poing ».
    • Actions simultanées dans un maximum de villes en France.

Le fond de soutien juridique lancé depuis un an lors du Teknival du 1er mai, a permis une dizaine de restitution de matériel. C’est à ce jour l’outil national le plus efficace nous permettant d’obtenir ce que l’État nous refuse à savoir l’arrêt des saisies. Nous voulons pérenniser ce fond et en faire une action nationale. Il est ouvert aux Sound-Systems victimes de saisies qui ont besoin d’une aide financière pour leur frais de justice.

Enfin nous insistons sur l’importance de rester unis. Votre Collectif régional à besoin de vous ! Activez tous vos réseaux pour soutenir la mobilisation ! Imaginez vos actions,réalisez vos projets, soyez créatifs ! Inondez la toile de votre grogne ! Créer, débattez, mais aussi filmez, faites des reportages ! Unissez-vous!! Raver !!!

*Présents : Représentants des Collectifs d’IdF, du Centre, de Bretagne, d’Aquitaine (Réagi-sons!), de la Fête Libre, des Insoumis, Techno+ et Freeform… en tout une quarantaine de personnes.

Fête libre une mobilisation par mois pour faire changer la loi

1 réflexion au sujet de “Fête libre : une mobilisation par mois pour faire changer la loi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.