6 juin 2015 : Teknival On a pas le droit, on prend la Gauche

Face à la recrudescence des violences policières, à la multiplication des saisies illégales et au blocage du travail inter-ministériel par le ministère de l’intérieur, nous ne pouvons que constater la rupture du dialogue avec notre gouvernement PS !!

Nous ne comprenons pas la multiplication de ces provocations quelques semaines après la publication de la circulaire rappelant le cadre de la loi et appelant à la concertation sur le terrain.

Dans les faits cela n’a été que répression, absence de dialogue et mépris de notre culture :

Cette liste est bien sûr loin d’être exhaustive mais donne le nouveau ton d’une politique dure « droitisante » de la part d’un gouvernement socialiste.

Pour lutter contre cette discrimination, nous allons renforcer nos actions, faire entendre nos revendications et défendre notre mouvement.

Nous appelons ses acteurs à se mobiliser pour un Teknival revendicatif le 6 juin dans les environs de Poitiers, où aura lieu le congrès du PS !!

Les Représentants des Collectifs d’IdF, du Centre, de Bretagne et d’Aquitaine

Message de Résistance Centre

Un appel a été lancé pour se réunir à Poitiers le week-end du 6 juin 2015 pour défendre la free party.
En effet, depuis la fin des années 90, les différents gouvernements qui se sont succédé ont choisi de réprimer ce mouvement alternatif par différentes circulaires et lois. Mais la situation n’a jamais été aussi dangereuse pour nos sounds systems, le gouvernement de François Hollande a décidé de nous attaqué sur tous les fronts en empêchant un bon nombre de soirées légales, en saisissant les enceintes de ceux qui veulent le faire au fond des bois, en tabassant et gazant le public.
On pensait avoir vu le pire sous Sarkozy avec la saisie de tous les sound system qui avait posé au teknival en 2009 mais le PS nous réserve bien des surprises en interdisant purement et simplement la quasi-totalité de nos rassemblement, en nous mettant des bâtons dans les roues si gros qu’il est pour nous impossible d’y réagir sauf en prenant le maquis.
L’époque de Jack Lang est révolue, il n’y a plus de discours possible avec ce gouvernement qui se rit de nous. Nous sommes allés à des réunions entre les teufeurs et l’État à plusieurs reprise mais sans succès. Nous demandons l’interdiction des saisies et des retraits de permis pour avoir organisé un événement (car oui on peut perdre son permis sans commettre d’infraction sur la route lorsque l’on appartient à notre mouvement), en réponse l’État nous a offert des médiateurs, on se moque de nous. Les médiateurs en place sont juste nommé mais ne connaisse rien a ce dossier pour la plupart.
Nous faisons si peur que le PS est prêt à s’allier à l’UMP et au FN pour s’opposer a nos fêtes comme à Béziers récemment ou des maires de toute ces partis ont signé une lettre commune contre nous. Le FN et le PS au même niveau sur la question de la culture, et sur qu’elle autre sujet vont t’ils se mettre d’accord ?
Il y a également une autre revendication sur laquelle nous nous battons mais nous osons à peine l’évoquer, c’est le seuil de déclaration à 1500 personnes au lieu de 500 actuellement. En effet, nous n’en parlons même plus car les procureurs, gendarmes et préfets ne respectent pas la loi actuelle en nous saisissant alors même que nous respectons la loi Mariani et ces amendements. Cette loi stipule que si nous sommes sur un terrain privé avec accord du propriétaire et qu’il y a moins de 500 participants, la soirée est légale et donc il ne peut y avoir de saisie de sono [Note de T+ : même en l’absence de l’accord du propriétaire, il ne peut y avoir de saisie. L’autorisation du propriétaire ne fait pas partie des 4 critères cumulatifs] ou d’amende pour l’organisation de cette soirée. Mais bon nombre de soirées saisies sont de moins de 500 personnes et sur terrains privés ! Nous exigeons que l’État respecte les lois qu’il a mis en place contre nous.

Nous sommes perçut comme de véritables terroristes sonores car depuis quelque mois, l’intervention des forces de l’ordre et de plus en plus violente (gazage, tabassage,…). Les violences policières doivent immédiatement s’arrêter. L’État pousse notre public à devenir violent pour se défendre de policiers sur-armés et extrêmement violents.

La répression n’a jamais empêché ni de danser ni de nous rassembler, bien au contraire, elle nous pousse à nous rassembler de plus en plus.

Il est temps que notre gouvernement comprenne :

  • ARRÊT IMMÉDIAT DES SAISIES ET DE TOUTES FORME DE RÉPRESSION
  • FACILITATION DES DÉMARCHES POUR LES RAVE PARTY
  • AUGMENTATION DU SEUIL DE DÉCLARATION A 1500 PARTICIPANT
  • RENDEZ VOUS A POITIERS LE 6 JUIN 2015 POUR LE TEKNIVAL ANTI-RÉPRESSION :
  • ON A PAS LE DROIT, ON PRENDS LA GAUCHE

La ville de Poitiers a été choisit car le PS organise son congrès national et que nous aimerions que Hollande, Valls et toute la clique entendent enfin nos revendications.

 

Laisser un commentaire