Interdiction de la consommation des boissons énergisantes dans les établissements scolaires

Comment vont se réveiller les élèves dans les écoles sans les Energy drink…

Source : Circulaire n°2008-229 du 11 juillet 2008
Date : 11-07-2008

Texte adressé aux rectrices et recteurs
d’académie ; inspectrices et inspecteurs d’académie, directrices et
directeurs des services départementaux de l’éducation nationale ; aux
chefs d’établissement ; aux préfets de région ; aux directions
régionales des affaires sanitaires et sociales ; aux préfets de
département ; aux directions départementales des affaires sanitaires et
sociales ; au directeur de l’École des hautes études en santé publique

Dans le contexte de la commercialisation de nouvelles boissons
énergisantes, le ministère chargé de la santé a formulé, en
collaboration avec l’agence française de sécurité sanitaire des
aliments, des recommandations en matière de consommation de boissons
énergisantes.

Ces boissons, populaires auprès des jeunes, vendues
dans les bars, les discothèques ou lors des manifestations sportives et
présentées comme des stimulants de l’effort physique ou intellectuel,
sont essentiellement des excitants du système nerveux. Elles masquent
la fatigue et peuvent inciter à diminuer le temps de sommeil.
De
fait, elles contiennent des substances comme la caféine, à fortes
doses, associée au guarana (plante contenant de la caféine), à
l’arginine, à la taurine, au ginseng, à la glucurunolactone (dérivé du
glucose).
Elles ne présentent aucun intérêt sur le plan nutritionnel
car, d’une part, leur apport énergétique est négligeable et, d’autre
part, leurs formulations ne correspondent pas aux besoins des sujets
engagés dans une activité intense. Elles ne doivent pas être confondues
avec les boissons dites "énergétiques" qui répondent, en principe, aux
besoins spécifiques des sportifs.
Par conséquent, les précautions suivantes doivent être prises :

  • d’une manière générale, il convient de lire attentivement les
    recommandations figurant sur l’étiquetage de certaines de ces boissons
    ;
  • elles doivent être réservées à l’adulte et sont déconseillées aux femmes enceintes ;
  • elles doivent être consommées avec modération ; il est conseillé de ne
    pas dépasser les doses qui seraient mentionnées sur les étiquettes. La
    consommation de boissons contenant l’association de caféine, taurine et
    glucurunolactone à des doses élevées ne doit dépasser plus de 125 ml
    par jour, soit la contenance d’une demi- canette standard (250 ml) ;
  • elles contiennent des ingrédients pouvant entraîner une
    hyperexcitabilité, une irritabilité, une nervosité et une augmentation
    de l’anxiété. Elles ne doivent pas être associées à des boissons
    alcoolisées, des substances ou des médicaments ayant une action sur le
    système nerveux central ou des effets neurologiques ;

Les boissons "énergisantes" ne doivent pas être consommées par les enfants et les adolescents.
Toute vente et tout usage de ces boissons sont donc interdits dans les établissements scolaires.
Il appartient en conséquence aux chefs d’établissement de s’assurer
qu’aucun de ces produits n’est mis à disposition des élèves
(distributeur, cafétéria, foyer, restauration scolaire..), et de
veiller à ce que ceux-ci n’en fassent aucune consommation dans
l’établissement scolaire.
Il est souhaitable que cette interdiction
s’accompagne d’une information précise des élèves et des personnels sur
les dangers de ces produits en se référant aux informations mentionnées
ci-dessus, ainsi que d’une promotion des modes de vie sains. Le
ministère chargé de la santé diffuse une plaquette d’informations
disponible sur son site internet (www.sante.gouv.fr, rubrique boissons
énergisantes).
 

Pour plus d’informations :

 
Le ministre de l’éducation nationale, Xavier DARCOS
La ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative, Roselyne BACHELOT-NARQUIN

 

Laisser un commentaire