Reconnaissance officielle de l’Ayahuasca au Pérou

L’usage d’ayahuasca reconnu d’intérêt culturel au Pérou…

Source : Pérou
Date : Lima, 24 juin 2008 

Ci-dessous le texte officiel du ministère de la culture du Pérou reconnaissant la consommation de l’ayahuasca comme faisant partie du patrimoine culturel péruvien.

Les connaissances et usages traditionnels de l’Ayahuasca pratiqués par
les communautés natives de l’Amazonie déclarés Patrimoine Culturel de la
Nation au Pérou

Vu, le rapport Nº 056-2008-DRECP/INC daté du 29 mai 2008, émis par la
Direction de Registre et Etude de la Culture du Pérou Contemporain;

CONSIDERANT :

Que, l’article nº21 de la Constitution Politique du Pérou, signale que
la protection du Patrimoine Culturel de la Nation constitue une fonction
de l’Etat.

Que, l’incise 1 de l’article 2º de la Convention pour la Sauvegarde du
Patrimoine Culturel Inmatériel, établit que "l’on entend par Patrimoine
Culturel Immatériel les usages, représentations, expressions,
connaisances, et techniques ?avec leurs outils, objets, instruments et
espaces culturels qui lui sont inhérents? que les communautés, les
groupes et dans certains cas les individus reconnaissent comme partie
intégrale de leur patrimoine culturel. Ce patrimoine culturel
immatériel, qui se transmet de génération en génération, est recréé
constamment par les communautés et groupes en fonction de leur
environnement, de leur interaction avec la nature et de leur histoire,
instituant un sentiment d’identité et de continuité et contribuant ainsi
à promouvoir le respect de la diversité culturelle humaine » ;

Que, l’article VII du Titre Préliminaire de la Loi N° 28296

-La Loi Générale du Patrimoine Culturel de la Nation, dispose que
l’Institut National de Culture de la Nation, est chargé d’enregistrer,
déclarer et protéger le Patrimoine Culturel de la Nation à l’intérieur
de son champ de compétence ;

Que, le numéral 2) de l’article 1° du titre I de la Loi citée établit
que le Patrimoine Culturel de la Nation comprend les créations d’une
communauté culturelle fondées sur les traditions, exprimées par des
individus de manière unilatérale ou groupale, et qui répondent de façon
reconnue aux besoins de la communauté, comme expression de l’identité
culturelle et sociale, en plus des valeurs transmises oralement, comme
les idiomes, langues et dialectes autochtones, le savoir et la
connaissance traditionelle, qu’ils soient artistiques, gastronomiques,
médicinaux, technologiques, folkloriques ou religieux , connaissances
collectives des peuples et autres expressions qui dans leur ensemble
forment notre diversité culturelle.

Qu’à travers la Résolution Directorale Nationale N° 1207/INC, du 10
novembre 2004, a été approuvée la Directive N° 002-2004-INC,
"Reconnaissance et établissemment des manifestations culturelles en
vigueur comme Patrimoine Culturel de la Nation ";

Qu’il correspond à l’Institut National de la Culture dans l’exercice de
la fonction que lui assigne la Loi, et avec la participation active de
la communauté, de réaliser une identification permanente des dites
manifestations traditionnelles du pays qui doivent être déclarées
Patrimoine Culturel de la Nation;

Que, à travers le document signalé, la Direction d’Etude et Registre de
la Culture du Pérou Contemporain solicite la déclaration comme
Patrimoine Cutlurel de la Nation aux connaissances et usages
traditionnels associés à l’Ayahuasca et pratiqués par les communautés
natives amazoniennes, conformément au dossier élaboré par Mme Rosa A.
Giove Nakazawa du Centre Takiwasi-Tarapoto et présenté par le Bureau
Régional de Développement Economique du Gouvernement Régional de San
Martin à la Direction Régionale de Culture de San Martin;

Que, la plante Ayahuasca-Banisteriopsis caapi-est une espèce végétale
qui compte avec une extraordinaire histoire culturelle, en vertu de ses
qualités psychotropes et qui s’utilise dans un breuvage en association
avec la plante connue comme Chacruna-Psichotria viridis;

Que, la dite plante est connue par le monde indigène amazonien comme une
plante de savoir ou plante maîtresse qui enseigne aux initiés les
fondements même du monde et ses composants. Les effets de sa
consommation constituent l’entrée au monde spirituel et à ses secrets,
de telle façon qu’autour du rituel de l’Ayahuasca s’est structurée à
moment donné la médecine traditionnelle amazonienne, et ils sont
indispensables pour ceux qui assument le rôle de porteur privilégiés de
ces cultures, qu’il s’agisse de ceux qui sont en charge de la
communciation avec le monde spirituel ou de ceux qui l’expriment
plastiquement;

Que, les effets produits par l’Ayahuasca, amplement étudiés pour leur
complexité, sont distincts de ceux produits habituellement par les
hallucinogènes. Une part de cette différence réside dans le rituel qui
accompagne sa consommation , qui conduit à divers effets, mais toujours
dans un cadre culturellement délimité et avec une finalité religieuse,
thérapeutique et d’affirmation culturelle;

Que, selon l’information fournie il résulte que la pratique de sessions
rituelles d’Ayahuasca constitue un des piliers fondamentaux de
l’identité des peuples amazoniens et que son usage ancestral au sein de
rituels traditionnels, garantissant la continuité culturelle, est lié
aux vertus thérapeutiques de la plante;

Qu’il s’agit d’obtenir la protection de l’usage traditionnel et de
caractère sacré du rituel d’Ayahuasca, le différenciant des usages
occidentaux hors contexte, consuméristes et à finalité commerciale.

Ayant obtenu la conformité du Directeur de Gestion, la Directrice de
Registre et Etude de la Culture du Pérou Contemporain et du Directeur du
Bureau des Affaires Juridiques;

En conformité avec les dispositions de la Loi N° 28296, "Loi Générale du
Patrimoine Culturel de la Nation " et le Décret Suprême N° 017-2003-ED,
qui approuve le Règlement d’Organisation et Fonctions de l’Institut
National de la Culture.* *

*IL EST DECIDE: *

*Article Únique.- *

DECLARER PATRIMOINE CULTUREL DE LA NATION les connaissances et usages
traditionnels de l’Ayahuasca pratiqués par les communautés natives
amazoniennes, comme garantie de continuité culturelle.

A enregistrer, communiquer et publier.

JAVIER UGAZ VILLACORTA

Chargé de la Direction Nationale

Institut National de la Culture

Laisser un commentaire