Généralisation probable des dépistage de drogues

Les différents pouvant donné lieu à un dépistage de drogues…

Source : Revue de presse de la MILDT du 12/04/2007

« Le Français nulle part à l’abri » titre LIBERATION sur cette même page. Un point sur les circonstances dans les quelles les tests de dépistage peuvent être effectués. Le journal, qui observe que sur la route, il suffit qu’il existe « une ou plusieurs raisons plausibles de soupçonner que le conducteur a fait usage de stupéfiants »,
précise que selon Drogues Info Service « même un cycliste peut être
contrôlé ». Indiquant qu’à l’école, le chef d’établissement peut
demander au médecin scolaire de procéder à un dépistage auprès de
l’ensemble des élèves d’une même classe, le quotidien souligne que les
résultats individuels restent confidentiels, le chef d’établissement ne
pouvant disposer que des résultats globaux. D’après Libé, « au
boulot », le code du travail autorise ces test pour déterminer
l’aptitude d’une personne à occuper un poste de travail, sachant que
les résultats sont couverts par le secret médical puisque le médecin
n’informe l’employeur que de l’aptitude ou de la non aptitude. En ce
qui concerne le sport, le journal signale que tout sportif peut être
contrôlé lors d’une compétition ou d’un entraînement. Evoquant enfin
« la maison », le quotidien note que des parents peuvent demander à un
médecin de procéder à un test sur leur enfant mineur, mais qu’en
revanche les enfants ne peuvent pas demander un dépistage de leurs
parents « même si tout dans leur comportement indique qu’ils ont fumé
jusqu’au dernier gramme de la moquette ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.