Ce que coûtent les enquêtes policières

Les enquêtes policières coûtent chères on s’en doute. Mais avec les tarifs, c’est plus parlant quand même…

Source : Revue de presse de la MILDT du 17/10/2005

« Justice : ce que coûtent vraiment les enquêtes » Titre LE PARISIEN de lundi
qui indique qu’une « nouvelle loi doit rationaliser les coûts
nécessaires mais faramineux des enquêtes judiciaires » (écoutes
téléphoniques, expertises, tests ADN).
Le journal note qu’ainsi pour ce qui concerne la conduite en état d’ivresse
c’est « 365 euros au strict minimum » : chauffard en garde à vue, vu
par le médecin (50 euros) qui suspecte la prise de stupéfiants d’où
prise de sang au tarif de nuit (40,67 euros), interprète réquisitionné
qui facture trois heures (18,45 euros de l’heure) (tarif pour le
moldave langue dite rare) plus déplacement (15,25 euros). Enquête de
personnalité pour la comparution immédiate (70 euros), enlèvement du
poids lourd (121,96 euros), fourrière (12,20 euros).
Deux étudiants interpellés en possession chacun de deux sachets d’héroïne
« 8500 euros au strict minimum ». Les jeunes sont mis en garde à vue
car la police suspecte un trafic de drogue. Celle-ci peut durer jusqu’à
96 heures avec chaque jour une visite médicale (400 euros). Ouverture
d’une information judiciaire : les étudiants restent libres sous
contrôle judiciaire (925 euros par personne par tranche de six mois).
Dans le cadre de la commission rogatoire leurs téléphones sont placés
sur écoute (900 euros par mois pour le fixe, et 450 pour le portable ).
Demande de listing à l’opérateur des appels passés et reçus sur les
portables les trois derniers mois (forfait de 65,08 chez Orange pour
120 jours). Identification d’une trentaine de numéros en mémoire (10,94
par numéro). Recherche des abonnés correspondants (9,15 par numéro).
Suivi en temps réel des portables des deux suspects (23 euros de mise
en place et 50 euros par mois). Le journal indique qu’après deux mois
l’existence d’un trafic ne pourra pas être définitivement établie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.