Rapport sur les salles de consommation « …on peut franchir le pas, faire un essai »

Rapport sur les salles de consommation
"…on peut franchir le pas, faire un essai"

Les structures d’accueil avec possibilité de consommer à moindre risque des drogues, peuvent réduire plusieurs des risques liés à l’utilisation de drogues.

En France, les associations étudient la possibilité de mener un projet pilote. L’expérience des salles de consommation encadrées a été tentée au Canada, en Australie et dans plusieurs pays européens et semble indiquer que des résultats favorables à la collectivité dépendent en bout de ligne de la polyvalence des installations et de leur adaptation aux besoins de leur principal groupe cible : les personnes qui consomment des drogues. Il est donc impératif de prendre en considération les facteurs et les conditions connus pour favoriser une bonne réaction des consommateurs de drogues à ces installations.

La présente étude vise à évaluer l’acceptabilité des salles de consommation à moindre risque et à déterminer les facteurs associés à la volonté d’y recourir dans une ville qui songe à établir une telle installation.

La consultation des utilisateurs est un élément essentiel lorsqu’on veut évaluer la pertinence des salles de consommation à moindre risque et planifier des installations acceptables aux yeux des usagers.

L’étude de Bernard BERTRAND
est accessible sur le site de LUDIC :
http://www.ludic-mulhouse.org/On_peut_franchir_le_pas_faire_un_essai.pdf

 Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Laisser un commentaire