Feu

Feu

Jonglerie enflammée

Que c’est beau de voir des jongleurs dans une teuf, surtout la nuit quand ils enflamment leur matériel. Pourtant si cette pratique est accessible à tous, il convient de respecter quelques consignes de base pour que tout se passe pour le mieux pour toi et ceux qui te regardent jongler. Que tu sois un débutant ou bien un burner chevroné, informe-toi au mieux sur ces règles de sécurité…

L’environnement

Fais attention quand tu fais du feu à ton environnement : ne te mets pas sous des arbres ou sur de l’’herbe très sèche, fais attention aussi si tu es sur une surface très lisse, au bout d’’un moment avec le pétrole par terre ça peut devenir une vraie patinoire.

Si tu es en intérieur, il faut que le plafond soit assez haut et la salle bien ventilée.

Le combustible

Le produit à utiliser de préférence pour le jonglage enflammée est le pétrole désaromatisé. On en trouve partout en bouteille d’’un litre (kerd**e) dans les rayons bricolage, ou bien en bidons de 20L pour les chauffages d’’appoint au pétrole. Le pétrole est utilisé de préférence car il ne s’’enflamme pas instantanément à température ambiante et sa flamme n’’est pas trop chaude.

Ne surtout pas utiliser d’’essence dont les vapeurs sont explosives.

Les mèches

Les mèches sont l’’extrémité du matériel que l’’on enflamme. Elles sont plongées dans le pétrole afin de s’’imbiber, le principe est que ce soit le pétrole qui brûle et non les mèches. Le mieux ce sont les mèches en Kevlar car elles ont une grande durée de vie. On peut en trouver dans tous les magasins de jonglage, l’’inconvénient est que comme tout matériel de jonglerie, cela coûte très cher (entre 8 et 20 euros le mètre).

Veille à bien fixer tes mèches avec un système qui ne laisse pas dépasser de vis ou de bouts métalliques pour éviter de te blesser lors des inévitables coups dans la tête ou ailleurs, lors de l’’apprentissage…. Vérifie régulièrement que les vis sont bien serrées, en effet elles sont soumises à rude épreuve avec les chocs et les écarts de température. Une mèche enflammée qui s’’envole dans le public ça peut être dangereux.

Le trempoir

Le trempoir est le récipient que l’’on remplit de pétrole et dans lequel on trempe les mèches de son matériel de jonglage. Il faut utiliser de préférence un récipient en métal, autrement il risque de fondre suite à une utilisation prolongée. En effet, à force de tremper des mèches qui ont déjà brûlé et qui sont chaudes, la température de la réserve de pétrole augmente et un récipient en plastique risque de fondre.

Il faut aussi qu’’il soit bien stable afin de ne pas se renverser.

Il faut également bien penser à l’’endroit où l’’on pose le trempoir, le mettre dans un endroit à l’’écart du passage et constamment garder un œoeil dessus, particulièrement en Teuf où beaucoup de gens ne font pas vraiment attention où ils marchent….

Après avoir trempé tes mèches, surtout pense à les essorer en les faisant tourner vite dans le vide avant d’’enflammer, autrement de petites gouttes enflammées ou non seront projetées tout autour de toi (et donc sur les gens qui te regardent et les autres jongleurs) les premières secondes, ce qui est très désagréable.

Si tu utilises une torche ou une lampe à pétrole pour l’’allumage, ne la places pas à côté du trempoir. En effet même en faisant attention, au bout d’’un moment il y a toujours du pétrole par terre autour du trempoir et si les gens allument à proximité, de petites gouttes enflammées risquent de tomber et d’’enflammer la flaque de pétrole, et là c’est dangereux, surtout si le trempoir est au milieu.

Cracher du feu

De toutes les pratiques liées au feu, cracher le feu est sans doute la plus impressionnante mais également la plus dangereuse.

Cracher le feu n’’est pas quelque chose qui s’’improvise comme faire tourner à peu près une bolas ou un bâton.
Il faut impérativement commencer avec un cracheur expérimenté qui te montrera comment faire. Un truc est de tout d’’abord s’’entraîner avec de l’’eau pour bien comprendre comment pulvériser le liquide.

Il faut utiliser de l’’eau de feu pour cracher, un liquide spécial vendu en magasin de jonglage mais qui coûte très cher, à défaut du pétrole désaromatisé. Les autres liquides ne sont déjà pas adaptés au jonglage, donc encore moins aux cracheurs !

Il faut faire très attention au vent lorsque l’’on crache. Avant de cracher, bien regarder la flamme de sa torche pour voir le sens du vent et s’’assurer qu’’il est stable un moment, ne pas cracher dans un endroit ou le vent tourne souvent ou tourbillonne.

Les principaux risques en crachant sont :

  • Le retour de flamme en plein visage et sur les cheveux à cause du vent.
  • L’’inhalation de pétrole.
  • L’’ingestion de pétrole.

En cas de pétrole dans les poumons, avec de la chance c’est l’’hôpital assuré pendant plusieurs mois et d’’éventuelles séquelles.

Il faut également utiliser un chiffon ou autre chose pour régulièrement s’’essuyer le visage, autrement le pétrole qui ruisselle sur le visage risque de s’’enflammer à même ta peau.

La tenue

Il n’’y a bien sûr pas de tenue correcte exigée pour pratiquer le jonglage enflammé mais il est préférable, surtout si tu es débutant, de te couvrir les bras et les jambes et de mettre une capuche, une casquette, un bonnet ou n’’importe quoi qui couvre tes cheveux, surtout s’’ils sont longs. Au pire attaches-les si tu n’’as rien à te mettre.

Il faut absolument éviter les fibres synthétiques qui fondent en collant à la peau, rien que du naturel pour les vêtements de protection (ex : un bon sweat en coton).

État de conscience

Il est certain qu’’être en Teuf, en plein milieu de la nuit, dans un état de conscience plus ou moins altéré, n’’est pas forcément le meilleur moment pour se lancer dans le jonglage enflammé, et encore moins pour cracher !

Le mieux est de commencer au calme, sans feu et avec quelqu’’un d’’expérimenté pour te donner des conseils et te montrer les mouvements de base. N’’hésite pas à demander aux jongleurs, une fois leurs flammes éteintes, qui seront souvent très heureux de partager leur savoir.

Par contre pas en plein milieu d’’une session feu, il n’’y a rien de plus énervant que le gars qui ne marche plus bien droit, qui a du mal à parler et qui vient te stopper en plein milieu d’’une flamme pour te taxer ton matos de jongle afin de montrer à tout le monde comment maîtrise la technique spéciale du n’’importe quoi et qui est souvent un peu dangereux pour ceux qui sont autour et pour lui même.

Les brûlures

La plupart des brûlures liées à la pratique du jonglage enflammé sont très superficielles. Cependant en cas de brûlure plus importante il faut immédiatement refroidir la zone en la plaçant sous l’’eau froide pendant environ 10 minutes, le but étant d’’éviter la propagation de la chaleur dans les tissus et donc l’’aggravation de la brûlure. Appliquer ensuite de la pommade contre les brûlures comme la Biafine par exemple.

En cas de brûlure grave (plus grande que la taille de la main de la personne, brûlure profonde ou avec des cloques, brûlure sur le visage, les organes génitaux, les mains, les articulations, le cou et pieds) des soins médicaux sont nécessaires.

Si les vêtements de quelqu’un sont en feu, il faut étouffer les flammes avec une couverture anti-feu ou à défaut un linge humide en matière naturelle et surtout pas synthétique !
Une fois éteints, n’essaye pas de détacher les éventuels morceaux de vêtements collé à la chaire et préviens les secours.

Dans ces derniers cas, présente-toi au poste de secours le plus proche s’’il y en a un, sinon appelle les pompiers au 18, le SAMU au 15 ou le numéro européen d’’urgence, le 112.

Coordonnées utiles

  • Urgences – Secours : 112
  • Drogues Alcool Tabac Info Service :
  • Sida Info Service : 0 800 840 800
  • Hépatites Info Services : 0 800 845 800
L’’information objective, sur les risques liés aux pratiques festives et les moyens de réduire ces risques, permet à chacun d’’adopter une attitude responsable dans ses choix de vie, qu’il s’agisse de consommation de drogues légales ou pas, de risques auditifs, de sécurité routière, de jonglage enflammé, de piercing, de sexualité, d’usage-revente…
by-nc-nd-300x104Ce document est édité par Techno+ sous la licence Creative Commons by-nc-nd. Il peut être reproduit pour toute action non commerciale à condition de citer l’’auteur et de ne pas changer les termes de la présente licence.