Réunion du 13 octobre 2017

Cet article présente les 2 comptes-rendus de la réunion du 13 octobre 2017 : celui de Freeform et celui de l’État. Présents État Ministère de la Culture, Ministère de la Santé, Ministère de l’Intérieur, Ministère de la Jeunesse et la MILDECA Coté sons Collectif des Sound Systems d’Ile de France, Collectif des Insoumis, Collectif des … Lire la suiteRéunion du 13 octobre 2017

«Drugs Store» le magasin de vente et de conseil sur les substances psychoactives ouvre le 26 juin 2017

Le lundi 26 juin de 14h00 à 18h, au SPOT, 51 boulevard Beaumarchais 75003 Paris les associations AIDES, ASUD, et Techno + vous convient à l’inauguration du « Drugs Store », un espace d’échange, d’information et de délivrance de substances psychoactives. Une boutique conçue pour dénoncer la politique des drogues conduite par notre pays depuis … Lire la suite«Drugs Store» le magasin de vente et de conseil sur les substances psychoactives ouvre le 26 juin 2017

Mais qui veut la peau de Techno+ ?

Communiqué du 16 janvier 2016 à 6h00 (l’heure de l’after) D’après un responsable de l’enquête, le juge d’instruction va bientôt avoir sur son bureau un dossier complet contre Techno+. Il devra alors décider de la mise en examen ou non de l’association. Allons-nous vers un nouveau procès de la politique de réduction des risques liés … Lire la suiteMais qui veut la peau de Techno+ ?

Techno+ perquisitionné et saisi. Que penser ?

Communiqué du 10 décembre 2016 à 20h00 (comme le JT !) Depuis le semaine dernière vous êtes nombreux à vouloir en savoir plus sur les suites de l’opération policière à notre encontre le mercredi 30 novembre. Nous aussi nous aimerions bien en savoir plus mais en attendant voilà ce que nous aimerions vous dire : … Lire la suiteTechno+ perquisitionné et saisi. Que penser ?

Si tu vas en teuf et que tu ne soutiens pas une réforme de la politique des drogues basée sur la liberté individuelle, le droit à l’information et la santé, alors, tu te tires une balle dans le pied !

Tous les actes de répression que nous subissons (saisies, amendes, interdictions, discrimination, etc.) seraient-ils aussi bien acceptés par l’opinion publique et parfois une partie d’entre nous si à l’origine notre mouvement n’avait pas été associé à la consommation de drogues, dans une société farouchement prohibitionniste ? Avant même les dégradations, les atteintes à la propriété, … Lire la suiteSi tu vas en teuf et que tu ne soutiens pas une réforme de la politique des drogues basée sur la liberté individuelle, le droit à l’information et la santé, alors, tu te tires une balle dans le pied !