Repères

Cela fait quelques semaines, quelques mois, plusieurs années que tu consommes des produits, plus ou moins régulièrement, selon les périodes…

Où en es-tu ?

Pour t’aider à te situer, seul(e), au calme, voici quelques pistes possibles :

  • Je ne peux pas aller en teuf sans prendre de produit(s), je m’y ennuierais trop…
  • Je prends systématiquement plusieurs produits dans la nuit, n’’importe lesquels selon ce qui passe…
  • Je ne sais pas dire non lorsqu’on me propose un produit.
  • En teuf, je pense plus à reprendre un produit qu’’à profiter de ce que j’ai déjà pris
  • Même si je ne suis pas dans de bonnes conditions (humeur, entourage,…), je consomme chaque fois que j’en ai l’occasion
  • Même si je suis mal avec un produit, je continue à le prendre…
  • Ma conso déborde du week-end et de la teuf…
  • Rien ne me motive plus, j’attends seulement le week-end
  • J’ai progressivement abandonné toute activité : culturelle, sportive…
  • Mes amis sont tous des consommateurs comme moi ; les autres n’ont pas d’intérêt…
  • Mon (ma) petit(e) ami(e) me fait des remarques sur ma consommation; c’est source de conflits entre nous…
  • Il m’arrive d’avoir des crises d’angoisse sans savoir pourquoi…
  • On me dit irritable, parfois parano
  • J’ai du mal à dormir
  • Je suis facilement malade (rhume, bronchite, etc…).
  • Je suis toujours fatigué…
  • J’ai perdu beaucoup de poids
  • J’ai du mal à me concentrer sur une activité : travail, lecture…
  • Mon désir et mes performances sexuelles sont à la baisse
  • J’ai des problèmes gynécologiques : règles irrégulières, mycoses à répétition, irritations, infections urinaires…



Pour aller plus loin dans ta réflexion mais aussi pour nous aider à améliorer nos actions, nous proposons un questionnaire anonyme en ligne.

Si en plus de consommer des prods tu es concerné par leur revente, nous t’invitons à lire la page DEAL-CONSO de ce site.

Avec qui parler de prise de prod’

Il est possible de gérer une consommation de produits pour faire la teuf, mais ce n’est pas évident.

Tu n’es pas tout seul dans ce cas-là. Si tu veux en parler, il existe plusieurs solutions :

  • Un entretien anonyme et gratuit par téléphone, forum ou chat (aller sur drogues-info-service.fr).
  • Une rencontre avec une association de santé communautaire, c’est à dire composée de personnes qui, de par leur expérience, peuvent t’aider et te soutenir (voir nos partenaires).
  • Une rencontre avec un professionnel spécialisé : médecin, psychologue, psychiatre, etc… (répertoire complet sur drogues-info-service).



Si tu as un ami qui ne va pas bien, tu peux aussi y trouver un soutien pour « t’aider à l’aider ».

Pour résumer un pied chéper,
un pied sur terre

En cas de surdose

Sensation de « tomber dans les pommes » (malaise vagal) :
S’allonger, jambes relevées, manger quelque chose de sucré, ré-hydrater, se reposer, surveiller. Surtout attendre avant de rebaisser les jambes, la personne doit pouvoir se relever seule, à son rythme.

En cas de perte de conscience :
Si la personne respire, allonge-la sur le côté, défais tout ce qui peut gêner la respiration (col, ceinture…) puis dans tous les cas alerte ou fais prévenir les secours (112). En attendant, appelle la personne par son prénom en lui demandant d’ouvrir les yeux, de serrer ta main. Prévois un truc sucré et reporte-toi aux infos juste au-dessus si la personne reprend conscience. Reste présent quand les secours arrivent pour leur dire ce qui s’est passé et notamment ce que la personne a pris.

Coordonnées utiles

  • Urgences – Secours : 112
  • Drogues Alcool Tabac Info Service :
  • Sida Info Service : 0 800 840 800
  • Hépatites Info Services : 0 800 845 800
L’’information objective, sur les risques liés aux pratiques festives et les moyens de réduire ces risques, permet à chacun d’’adopter une attitude responsable dans ses choix de vie, qu’il s’agisse de consommation de drogues légales ou pas, de risques auditifs, de sécurité routière, de jonglage enflammé, de piercing, de sexualité, d’usage-revente…
by-nc-nd-300x104Ce document est édité par Techno+ sous la licence Creative Commons by-nc-nd. Il peut être reproduit pour toute action non commerciale à condition de citer l’’auteur et de ne pas changer les termes de la présente licence.