Monoxyde de carbone

Qu’est-ce donc ?

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz très courant dans le milieu de la free puisqu’il provient d’appareil de chauffage ou de cuisson qu’on utilise souvent en teuf, en camion ou encore en squat : poêle, barbecue, cuisinière, chauffe-eau, chaudière, cheminée, chauffage d’appoint mais aussi ton groupe électrogène ou encore le moteur de ton véhicule. 

Incolore, inodore, toxique et potentiellement mortel, il résulte d’une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible utilisé :

  • Gaz : propane, butane, méthane (notamment Trumatic)
  • Pétrole, bois (surtout verni ou peint) et charbon (Poêles)
  • Essence et Fuel (Groupes électrogènes et Webasto)

Il se diffuse très vite dans l’environnement. En revanche, ce gaz ne provient pas des appareils électriques.

Chaque année, ce gaz toxique est responsable d’une centaine de décès en France, et de plusieurs milliers d’intoxications par an !

Dans quelles circonstances ?

Les intoxications au monoxyde de carbone peuvent venir d’une ou plusieurs causes : 

  • Un conduit de fumée bouché, mal dimensionné ou mal monté !
  • Une pièce qui manque d’aérations
  • Des appareils qui manquent d’entretiens
  • Des appareils qui ne sont plus en bon état
  • Une utilisation inappropriée de certains appareils réservés à l’extérieur ou à l’appoint (chauffage d’appoint utilisé en continu par exemple, groupes électrogènes …)

Les appareils et installations doivent être adaptés et contrôlés régulièrement. Pensez à vous équiper d’un extincteur !

De plus, des conditions météorologiques particulières (tempête, brouillard dense, grand froid…) entraînent une élévation des risques et ce, d’autant plus qu’elles peuvent s’accompagner de l’utilisation massive de chauffages de fortune (groupe électrogène, poêle à pétrole, brasero…).

Quels symptômes ?

Si un appareil de chauffage ou cuisson est en marche et que tu commences à avoir mal à la tête, à être somnolent, envie de vomir, une faiblesse musculaire, des étourdissements, des difficultés à respirer, une confusion, une vision trouble ou encore des vertiges, il peut y avoir du monoxyde de carbone dans l’air ! 

Tous ces symptômes ne se manifestent pas forcément en même temps, et avec certaines consommations, il peut être difficile de diagnostiquer d’où vient le problème. Mais si vous êtes plusieurs à ressentir ce type de symptômes dans une pièce où se trouve un appareil à combustion, pensez-y !

Sommeil et vigilance

La plupart des intoxications mortelles surviennent pendant le sommeil. C’est quand tu dors que le risque prend tout son sens car on ne sent pas le truc venir. 

Il est préférable de ne pas s’endormir avec un appareil chauffant à combustion allumé. Un bon duvet ou une couverture efficace réchauffe autant voire mieux.

Quand tes potes vont dormir, et que tu sais qu’ils ont un chauffage dans un endroit peu ventilé, tu peux prendre soin d’eux et aller t’assurer régulièrement (toutes les heures) qu’il n’y ait pas de problème. Si c’est un appareil à combustion, n’hésite pas à l’éteindre à leur place au bout d’1 à 2 heures (ou même avant s’il fait suffisamment chaud).

Si un appareil chauffant est en marche alors qu’une ou plusieurs personnes dorment, pense à l’éteindre quand tu pars s’ils n’y ont pas pensé avant de s’endormir. Et si tu fais la cuisine dans un endroit où dorment des gens, ne laisse rien sur le feu sans surveillance.

En règle générale : Évite de laisser quelqu’un qui dort seul avec un appareil chauffant, surtout pas un appareil de cuisson = risque d’intoxication et d’incendie !

Si jamais tu te retrouves face à une personne inconsciente, le premier geste de secours à faire c’est vérifier si elle respire et sortir la personne de l’endroit où elle s’est intoxiquée, ou bien aérer l’endroit au max si ce n’est pas possible de la déplacer.

Alerter les secours et ensuite, selon le cas commencer le massage respiratoire (si elle ne respire plus) ou la mettre en position latérale de sécurité (PLS), en facilitant le plus possible sa respiration (ouvrir la bouche, desserrer les vêtements).

Une intoxication importante conduit hélas souvent au coma puis à la mort, parfois en quelques minutes. Il est donc important d’agir très vite en appelant les secours rapidement.

Les animaux aussi sont sensibles au monoxyde de carbone ! Si ton copain à 4 pattes commence à tourner de l’oeil, à vomir, à trembler… pense-y !!

Le détecteur de monoxyde de carbone

Le seul moyen de se protéger du monoxyde est de s’équiper d’un détecteur qui soit conforme à la norme européenne NF EN 50291 (cette mention doit figurer sur l’emballage du produit). Il en existe à partir de 20 €.
Si tu vis dans un camion, un seul détecteur suffit. Si tu vis dans un squat avec plusieurs pièces, il est plus prudent de mettre plusieurs détecteurs aux endroits stratégiques, là où le monoxyde de carbone pourrait s’accumuler. 

Pense à noter (sur le détecteur par exemple) sa date d’achat ou sa durée de vie car l’usure finit par les rendre inopérants (le filament d’un détecteur devrait avoir une durée de vie d’au moins 5 ans)
Il existe des détecteurs équipés d’un panneau d’affichage numérique qui donne le taux de monoxyde de carbone détecté dans l’air. Cette fonction n’est pas toujours offerte, mais elle permet de détecter plus rapidement une accumulation dangereuse du gaz toxique.
Où le placer ?

  • Sur un mur, pas trop loin du sol (si tu as des animaux ou que tu dors par terre). Sinon, a environ 1m du sol, au niveau de l’air respiré, c’est-à-dire à la hauteur à laquelle se trouvent la tête lorsque tu dors.
    De plus, installer le détecteur à hauteur des yeux permet de surveiller qu’il clignote bien, donc qu’il fonctionne bien.
  • Ne l’installe pas trop près d’une aération pour être sûr que le détecteur mesure bien un échantillon de l’air que tu respires.
  • Pas trop loin des appareils à risques, mais pas trop près non plus, sinon, il risque de sonner tout le temps

Camion et Monoxyde de CarboneAttention, le détecteur de monoxyde ne remplace pas un détecteur de fumée !
Et comme la plupart des appareils qui dégagent du monox’ peuvent aussi prendre feu, c’est important d’avoir un détecteur de fumée et un extincteur là où tu vis !

8 conseils pour réduire les risques

  1. Évite de t’endormir avec un chauffage/moteur à combustion en marche dans un lieu restreint et/ou non ventilé.
  2. Laisse circuler l’air, surtout l’hiver et par mauvais temps (aérations dégagées, fenêtres entrouvertes…).
  3. Prends régulièrement des nouvelles de tes potes s’ils vont dormir avec un chauffage allumé.
  4. Ne laisse jamais quelqu’un dormir seul avec quelque chose sur le feu. Le détecteur de monoxyde de carbone ne protège pas des incendies !
  5. Si possible, préchauffe l’endroit où tu vas dormir et éteins l’appareil quand tu vas te coucher. Un duvet ou
    une bonne couverture réchauffe autant, voire mieux !
  6. Générateurs et moteurs doivent tourner en extérieur. Si pas possible (grotte, hangar, catacombes…) les mettre à l’écart près d’une aération ou d’endroit bien ventilé et s’assurer que les gaz s’échappent vers l’extérieur ou à l’opposé du public.
  7. Évite d’utiliser les appareils de cuisson, cuisinière, brasero…pour te chauffer en intérieur.
  8. N’utilise que du bois dans le poêle à bois (sans vernis ni peinture).

Petit + : Si tu veux en savoir plus sur les normes de sécurité en camion, tu peux te renseigner sur le guide AFNOR : Aménagement des Camping-cars – Santé et Sécurité des Occupants.

En cas de surdose

Si un appareil de chauffage ou cuisson est en marche et que tu commences à avoir mal à la tête, à être somnolent, envie de vomir, une faiblesse musculaire, des étourdissements, des difficultés à respirer, une confusion, une vision trouble ou encore des vertiges, il peut y avoir du monoxyde de carbone dans l’air ! Dans ce cas : 

  • Ouvre grand les fenêtres
  • Éteint les appareils qui tournent
  • Sors de chez toi
  • Appelle les secours

Coordonnées utiles

  • Urgences – Secours : 112 ou 114 pour les mal-entendants
  • Pompiers : 18
  • SAMU : 15
L’information objective, sur les risques liés aux pratiques festives et les moyens de réduire ces risques, permet à chacun d’adopter une attitude responsable dans ses choix de vie, qu’il s’agisse de consommation de drogues légales ou pas, de risques auditifs, de sécurité routière, de jonglage enflammé, de piercing, de sexualité, d’usage-revente…
by-nc-nd-300x104Ce document est édité par Techno+ sous la licence Creative Commons by-nc-nd. Il peut être reproduit pour toute action non commerciale à condition de citer l’auteur et de ne pas changer les termes de la présente licence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.