Décès Relatifs à l’Abus de Médicaments Et de Substances psychoactives en milieux festifs 2005-2009

Extraits des cinq dernières études DRAMES réalisées par les Centres d’Evaluations et d’Information sur la Pharmacodépendance : On voit que le nombre de décès liés à des consommations de drogues en espace festif est extrêmement faible (entre 0 et 3% du total selon les années). Signalons que, le milieu techno n’étant pas différencié des autres scènes festives dans cette enquête, ces chiffres doivent encore être revus à la baisse si l’on se penche spécifiquement sur les free parties.

Résultats 2005

Au total, 68 cas de décès ont été recueillis. Une cause directe a été retrouvée dans 65 cas et une cause indirecte (1 noyade, 1 défenestration, 1 victime percutée par un RER) a été identifiée dans 3 cas.

Les circonstances de découverte du corps sont assez mal renseignées. Des renseignements sont disponibles dans 33% des cas (23) seulement : le corps est retrouvé par une tierce personne dans 11 cas, par la police sur la voie publique dans 5 cas, à l’hôpital dans 5 cas, en garde à vue dans 1 cas et à l’occasion d’un événement festif (festival rock) dans 1 cas.

Résultats 2006

En 2006, 177 décès ont été recueillis. 168 décès étaient directement liés aux produits et 9 décès étaient indirectement en relation avec les produits avec : 2 noyades, 1 défenestration, 1 victime percutée par le métro, un incendie, un accident de la voie publique et 3 chutes.

* Circonstances de découverte du corps

Cette mention est renseignée dans 127 cas (72%). Le corps est retrouvé à domicile ou par une tierce personne dans 65% des cas, à l’hôpital dans 3% des cas, par la police sur la voie publique dans 8% des cas, en milieu carcéral dans 6% des cas, et dans un milieu festif dans 3% cas. Dans 15% des cas, le corps est retrouvé dans un autre milieu (squat, hôtel, voiture, « séminaires »).

Résultats 2007

En 2007, 200 décès ont été recueillis (versus 177 en 2006) : 192 décès étaient directement liés aux produits et 8 étaient indirectement en relation avec les produits consommés avec : 1 noyade, 1 défenestration, 1 accident du travail, 2 accidents de la voie publique et 3 chutes.

* Circonstances de découverte du corps

Cette mention est renseignée dans 144 cas (72%). Le corps est retrouvé au domicile ou par une tierce personne dans 53% des cas, par la police sur la voie publique dans 10% des cas ou en milieu carcéral dans 6,5% des cas. Le décès est également survenu à l’hôpital dans 6,5% des cas. Dans 24% des cas, le corps est retrouvé dans d’autres milieux (hôtel, voiture, squat, lieux d’hébergement précaires), dans des circonstances en augmentation par rapport à 2006 (15% des cas).

[O cas en espace festif]

Résultats 2008

En 2008, 233 décès ont été recueillis (versus 200 en 2007) : 217 décès étaient directement liés aux produits et 16 étaient indirectement en relation avec les produits consommés. Parmi ces derniers cas les causes du décès étaient liées notamment à un incendie (n=4), une noyade (n=4), une chute d’une hauteur importante (n=3) et un vertige suivi d’une chute sur une arête de table (n=1).

* Circonstances de découverte du corps

Cette mention est renseignée dans 182 cas (78% versus 72% en 2007). Le corps est soit retrouvé à domicile ou par une tierce personne dans 67,6% des cas, en extérieur ou dans un domicile temporaire (15,9%), par la police sur la voie publique (7,1%), à l’hôpital (4,5%), en milieu carcéral (3,3%) ou en milieu festif (1,6%).

Résultats 2009

En 2009, 272 décès ont été recueillis (233 en 2008) : 260 décès étaient directement liés aux produits et 12 étaient indirectement en relation avec les produits consommés. Parmi ces derniers cas, les causes du décès étaient liées notamment à un incendie (n=3), une noyade (n=3), une chute d’une hauteur importante (n=6).

* Circonstances de découverte du corps

Cette mention est renseignée dans 210 cas (77,2% versus 78,0% en 2008). Le corps est soit retrouvé à domicile par une tierce personne dans 67,6% des cas, en extérieur ou dans un domicile temporaire (16,7%), par la police.

[O cas en espace festif]

Source : http://ansm.sante.fr/Declarer-un-effet-indesirable/Pharmacodependance-Addictovigilance

Laisser un commentaire