6 raisons pour lesquelles la prohibition des drogues doit finir !

De la critique de la prohibition des drogues à la demande de leur légalisation…

Source : http://www.legalize.org

  1. La prohibition est, de loin, la cause principale du crime. Dans le monde entier, les profits criminels annuels approchent la somme sidérante de 1000 milliards de dollars. Ils représentent un sixième de l’économie mondiale, et proviennent à 80% du trafic de drogue. Aux États-Unis, la Guerre contre les Drogues (appelée "War on Drugs") a fait exploser les profits criminels de 100 à 500 milliards de dollars par an pendant les 10 dernières années. Dans de nombreux pays, la corruption liée au trafic de drogue est devenu un fait de société, et l’ordre public est gravement menacé par des bagarres entre gangs armés. Dans les grandes villes, 80% de la petite criminalité a un rapport avec les drogues.
  2. Les préjudices économiques et financiers causés par la prohibition sont énormes. L’économie est viciée par d’ énormes flux d’argent d’origine criminelle, et certains pays sont devenus hautement dépendants du commerce illégal. Des sommes considérables d’argent de contribuables sont dépensées et gaspillés dans une lutte contre le crime que la prohibition elle-même engendre. Aux États-Unis, 15 milliards de dollars sont consacrés au budget annuel fédéral de contrôle des drogues, et le coût total des préjudices matériels, des activités policière et douanière et des incarcérations équivaut à plusieurs fois ce montant.
  3. La prohibition engendre des dégâts sociaux et personnels dans le monde entier. Personnes sans-abri, prostituées héroïnomanes, jeunes incarcérés dans des prisons à l’étranger, familles déchirées, crainte de sortir la nuit, portes verrouillées à double tour, sont les "nuisances" vécues par les citadins, parmi bien d’autres.
  4. La prohibition n’a obtenu aucun des effets désirés. Pendant que les revenus du crime sont montés en flèche, le nombre de consommateurs a augmenté, et les problèmes sanitaires ont empiré. Dans les grandes villes, la situation sanitaire des héroïnomanes est apparue si désespérée que de nombreux commissaires de police sont désormais en faveur d’un approvisionnement contrôlé d’héroïne par l’État.
  5. Les valeurs morales déclinent à cause de la prohibition. L’usage et la détention de drogue met les gens hors-la-loi, qui les conduit loin des valeurs morales que la société veut instaurer. Nous vivons dans une société dans laquelle 80% des crimes sont liés à la prohibition. Si nous sommes vraiment concernés par cette restauration des valeurs morales, nous devons d’abord supprimer la cause de tous ces crimes – la prohibition.
  6. Cet actuel problème de santé que la prohibition est censée résoudre est mineur, comparé aux autres problèmes de santé. Le tabac est à l’origine de 6% des décès dans le monde. Aux Etats-Unis, chaque année, 400.000 personnes meurent à cause du tabac, 100.000 à cause de l’alcool, tandis que 5.000 meurent à cause des drogues. En Angleterre, ces taux sont respectivement de 110.000, 30.000 et 1000. De manière générale, ces chiffres sont dans un ratio de 100 pour 25 pour 1. Nous essayons de résoudre les problèmes de santé causés par le tabac et l’alcool par la régulation et par l’éducation. Nous ne devrions pas faire une crise mondiale des problèmes de santé liés à la drogue !

Mais… qu’est-ce que la légalisation ?

Les lois doivent être faites pour déterminer les conditions dans lesquelles les drogues peuvent être consommées, achetées et vendues, tout comme les lois régulent d’autres substances comme l’alcool et le tabac, potentiellement plus dangereuses que la plupart des drogues. Ceci ne signifie pas que n’importe quoi peut être mis à la disposition de qui le désire. Pour un contrôle de l’alcool, des drogues et du tabac, nous appelons nos hommes politiques à élaborer des lois rationnelles et cohérentes !

Laisser un commentaire