Le cannabis ne rend pas schizofrène

Le cannabis ne rend pas schizofrène mais favorise le déclenchement de la maladie chez les personnes ayant déjà les symptomes…

Source : Revue de presse de la MILDT du 05/12/2005

LE FIGARO de lundi qui parle de « lien renforcé entre cannabis et schizophrénie »,
affirme que des chercheurs new-yorkais ont mis en évidence des
anomalies au sein des fibres nerveuses d’une zone du cerveau impliquée
dans le langage chez des adolescents gros consommateurs de cannabis,
anomalies qui sont proches de celles observées chez les patients
schizophrènes. Le journal qui indique que cette zone du cerveau
continue à se développer à l’adolescence, rapporte que selon le
psychiatre qui a dirigé les travaux, de là vient sa « fragilité à des neurotoxiques contenus dans la marijuana . Toutefois selon lui «il
faudra procéder à un suivi à long terme pour savoir si les anomalies
cérébrales observées chez ces jeunes consommateurs de cannabis
persistent ou pas
». D’après un autre auteur de l’étude, « ces
résultats suggèrent qu’une consommation excessive de marijuana à
l’adolescence non seulement interfère avec le développement normal du
cerveau mais pourrait aussi conduire à la survenue plus précoce de
schizophrénie du moins chez des individus prédisposés à ce désordre
». Un psychiatre, spécialiste des addictions, à l’hôpital Paul Brousse de Villejuif nuance « En
fait on recherche des éléments de fragilité communs entre troubles
psychotiques et dépendance au cannabis (…) mais ce n’est pas parce
qu’un jeune consomme de la marijuana qu’il deviendra schizophrène
». Evoquant une étude danoise publiée dans le British Medical Journal
qui a comparé des patients traités pour des troubles prépsychotiques
induits par le cannabis à des schizophrènes n’en n’ayant jamais pris,
le journal relève que 44% des patients du premier groupe ont développé
par la suite cette maladie mais beaucoup plus tôt que les non
consommateurs. L’auteur met en garde « notre étude ne veut
absolument pas dire que le cannabis provoque l’apparition d’une
schizophrénie (…) mais elle souligne (…) que le cannabis pourrait
accélérer l’évolution vers une schizophrénie chez les patients ayant
des symptômes prépsychotiques induits par le cannabis
».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.