Tek’Steve’All ou comment aurait pu être gérée la fête de la musique

Tek’Steve’All ou comment aurait pu être gérée la fête de la musique

Le week-end dernier, Korzeame, l’Amicale, l’Orange Bleue et Techno+ sont intervenus au Teknival rendant hommage à Steve, décédé dans la Loire suite à l’offensive policière de la fête de la musique à Nantes.

36 intervenants venant de 4 associations se sont relayés du début jusqu’à la fin de l’événement pour proposer des services pour permettre aux plus de 15 000 fêtard(e)s présent(e)s ce week-end de réduire les risques liés à leurs pratiques festives (consommation de drogues légales ou non, sexualité, audition, fatigue, etc.).

Nous voulions saluer plusieurs éléments positifs de ce teknival.

Peu de prises en charge sanitaires

L’équipe du dispositif de Techno+ a eu environ 25 prises en charge pour des blessures légères, réassurances et soutiens psychologiques dont 4 orientations vers les secouristes sur place.

La gendarmerie nous a transmis l’information le dimanche après-midi que 24 personnes avaient été prises en charge au poste médical avancé situé à St Luce-sur-Loire dont 4 ont dû être emmenées au CHU pour des malaises.

Sans avoir les chiffres exacts mais après discussion, les différents responsables de la Croix-Rouge, de la Protection Civile et des pompiers nous ont confirmé que leur activité sanitaire était très calme comparée au nombre de participants.

Une bonne coordination avec les acteurs institutionnels

Tout d’abord, nous remercions les pompiers qui sont venus intervenir sur site avec réactivité lorsque nous les avons sollicité dans la nuit de vendredi à samedi.

Nous tenons aussi à saluer la communication que nous avons eu avec le poste de commandement des pompiers et de la Croix Rouge pour assurer la meilleure coordination possible sur site.

L’efficacité des échanges avec l’équipe de secouristes installée à côté de notre dispositif a aussi permis une meilleure prise en charge des actes sanitaires en complément de notre savoir-faire auprès des personnes consommatrices de produits psychoactifs.

Nous avons dialogué en bonne intelligence avec la gendarmerie afin de pouvoir maintenir dégagée la seule route d’évacuation possible du site. Par ailleurs, nous tenons à souligner le pragmatisme dont a fait preuve le capitaine avec qui nous avons été en contact concernant la gestion de la sécurité des participants.

Enfin, nous pouvons remercier les teufeur(se)s venus à notre rencontre quand ils se sont trouvés en face de personnes nécessitant une assistance. Ce sont avant tout cette vigilance et cet esprit communautaire qui permettent le bon déroulement de nos soirées.

Seul bémol néanmoins, nos demandes répétées à la préfecture de mettre à disposition de l’eau potable sur le lieu du teknival sont restées sans réponse.

WeTekCare !

A tous les sound systems, à tout le public, nous ne le répéterons jamais assez : un grand merci à tou(te)s pour la solidarité et le respect que nous avons ressenti tout au long de l’événement !

Merci d’avoir prouvé par un militantisme radicalement musical que vouloir danser grâce à la techno et prendre du plaisir ne pourra que mieux se dérouler sans répression.

WeAreTek !

Nous appelons les pouvoirs publics à cesser les violences croissantes depuis des années contre la culture Tekno.

Aux parlementaires qui envisagent de durcir la répression envers notre mouvement, prenez leçon de ce qui s’est passé le 21 juin 2019 et écoutez le message du Tek’steve’all.

Tant que vous n’accepterez pas cette culture tout dialogue constructif sera impossible.

L’équipe de Techno+

1 réflexion au sujet de “Tek’Steve’All ou comment aurait pu être gérée la fête de la musique”

  1. Bonjour,
    Pour ce qui est de l’eau, nous avions 2 palettes a disposition en réserve. Seule 1/2 palette a été utilisée. Je pense qu’il y a eu un défaut de communication, car elle était bien présente et disponible.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.