La culture de la coca en progression dans les Andes selon l’ONU

En 2007, les cultures de coca ont progressé, et alors?… 

Source : AFP
Date : 18-06-2008

La culture de la feuille de coca est en progression dans les Andes, principalement en Colombie, mais la production de cocaïne est restée stable, selon une étude annuelle de l’office des Nations Unies pour les drogues et le crime (UNODC) publiée mercredi.

L’UNODC a constaté que les surfaces agraires consacrées à la coca en Bolivie, Colombie et au Pérou ont progressé de 16% entre 2006 et 2007 pour atteindre 181.600 hectares. Le chiffre atteint fin 2007 est le plus haut enregistré depuis 2001 (211.000 ha) dans cette région d’Amérique du sud, mais reste inférieur aux valeurs constatées dans les années 1990. Les cultures se sont étendues le plus en Colombie (+27%), tandis que la hausse était plus faible en Bolivie (+5%) et au Pérou (+4%). "La progression de la culture de la coca en Colombie est une surprise et un choc. Une surprise car elle intervient au moment où le gouvernement colombien met beaucoup de moyens en oeuvre pour l’éradiquer; un choc par l’ampleur du phénomène", a déclaré le directeur de l’UNODC Antonio Maria Costa qui a souligné que la plupart des zones cultivées sont sous le contrôle de groupes insurrectionnels. Malgré la progression des surfaces cultivées, la production de cocaïne est restée stable en 2007 en Colombie, 1er producteur mondial, à environ 600 tonnes, selon l’étude.

L’UNODC souligne que la production de coca ne peut être limitée avec succès que si les paysans se voient conseiller une culture alternative rentable. M. Costa a cité en exemple le Pérou où la hausse des cours mondiaux du café, de l’huile de palme et du cacao pousse un nombre toujours plus important de cultivateurs à ne pas replanter les champs de coca détruits.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.