Le cannabis, aussi cancérigène que le tabac

Après le Canada, la Nouvelle-Zélande montre également la similitude entre les risques du Cannabis et ceux du Tabac…

Source : http://erj.ersjournals.com/cgi/content/abstract/31/2/280
Date : février 2008

L’usage à long terme de cannabis augmenterait le
risque de cancer du poumon avec ou sans tabac associé. Telle est la
conclusion d’une étude menée par des chercheurs néo-zélandais et
publiée en février 2008 dans la revue spécialisée European Respiratory
Journal.

Dans une étude rétrospective portant sur
plusieurs dizaine de patients atteints d’un cancer du poumon, des
chercheurs de l’institut de recherche médicale de Nouvelle-Zélande à
Wellington, concluent que le cannabis est au moins aussi toxique que le
tabac et que le risque de cancer du poumon est proportionnel à la
fréquence et la durée de consommation de cannabis.

L’équipe
du chercheur Richard Beasley démontre ainsi que fumer des joints
pourrait endommager les voies respiratoires de manière plus importante
que le tabac. La fumée d’un joint contient en effet, 2 fois plus de d’hydrocarbures polycycliques aromatiques, substances hautement cancérigènes, qu’une cigarette
[1] . La façon de fumer augmenterait également le risque de cancer du
poumon, les joints étant généralement fumés sans filtre et pratiquement
dans leur totalité.

Pour arriver à de telles
conclusions, l’équipe de chercheurs a étudié le cas de 79 personnes
âgées de moins de 55 ans, toutes atteintes d’un cancer du poumon,
qu’elle a comparé à un groupe de 324 autres patients. Chacun d’entre
eux a répondu à un questionnaire portant sur ses habitudes de fumeur,
les éventuels précédents familiaux en terme de cancers, son occupation
professionnelle, sa consommation d’alcool et de cannabis.

Pour
les auteurs, les résultats obtenus sont très significatifs : parmi ceux
dont la consommation de cannabis est importante (un joint par jour
pendant 10 ans ou deux joints par jour pendant 5 ans), le risque de
cancer du poumon serait 5,7 fois plus élevé que chez
les autres patients. L’étude montre également que, sur une longue
période de consommation de cannabis, le risque de cancer augmenterait
de 8% par an.

Fumer un seul joint présenterait ainsi un risque de cancer du poumon équivalent à la consommation de 20 cigarettes.
Etant donné le nombre très élevé de consommateurs de cannabis chez les
adolescents et les jeunes adultes à travers le monde, les chercheurs
craignent la multiplication de cancers du poumon d’ici les prochaines
années.

En France, 1,2 million de personnes
fument régulièrement du cannabis et 550 000 en font un usage quotidien,
selon les données de l’Observatoire Français des Drogues et des
Toxicomanies. Parmi eux, on note une proportion importante de jeunes de
moins de 17 ans. Les jeunes Français figurent en effet, parmi les plus
gros consommateurs de cannabis en Europe.

[1]
Par ailleurs, selon une autre étude menée par des chercheurs canadiens,
un joint dégagerait 20 fois plus d’ammoniaque et 5 fois plus d’oxyde
d’azote et de cyanure d’hydrogène, produits identifiés pour leurs
effets néfastes sur le système immunitaire et la circulation sanguine.
Sources : American Chemical Society (2007, December 18). Marijuana
Smoke Contains Higher Levels Of Certain Toxins Than Tobacco Smoke.
ScienceDaily. http://www.sciencedaily.com/releases/2007/12/071217110328.htm

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.