« Soufflez, vous saurez » – Alcool sur la route : prenez la mesure du risque

La dernière campagne de sécurité routière de l’Etat favorise les contrôles d’alcolémie préventifs faits soi-même. Ca change de la peur du gendarme au bord de la route ou de l’accident mortel…

Jean-Louis Borloo, ministre d’État, ministre de
l’Écologie, du Développement et de l’Aménagement durables,
Dominique Bussereau, secrétaire d’État chargé des Transports
et Cécile Petit, déléguée interministérielle à la Sécurité
routière, lancent une campagne de promotion de
l’autocontrôle de l’alcoolémie. L’usage systématique de
l’éthylotest après avoir bu, même un peu, est la seule
solution pour savoir si vous pouvez conduire.

« L’alcool sur la route tue plus de 1 200 personnes par an.
Pour éviter ces drames humains, j’invite les Français à
adopter un nouveau réflexe avant de prendre la route :
contrôler son alcoolémie grâce à l’éthylotest. C’est une
solution simple, concrète et facile. Prendre la mesure du
risque est une question de responsabilité vis-à-vis de
soi-même et vis-à-vis des autres. Alors, « Soufflez, vous
saurez » recommande Jean-Louis Borloo.

L’alcool au volant, première cause de mortalité sur les
routes

Au cours des cinq dernières années, les Français ont changé
leur comportement sur la route, notamment en ce qui concerne
le respect des limitations de vitesse. En revanche, la
situation en matière d’alcool n’a pas progressé. En 2006,
l’alcool est devenu le premier facteur de mortalité sur la
route
, avec 1271 décès attribuables.

Jean-Louis Borloo appelle les Français à poursuivre leurs
efforts en matière de vitesse, mais également à toujours
respecter le taux maximum d’alcool légal de 0,5 g/l de sang

(soit 0,25 mg/l d’air expiré) avant de prendre le volant.
À partir de 0,5 g/l de sang, les risques sont réels :

rétrécissement du champ visuel, altération des perceptions,
amoindrissement des réflexes, etc. L’acte de conduire met
alors en péril la sécurité du conducteur, de ses passagers
et celle des autres usagers de la route.

« Soufflez, vous saurez » : promouvoir l’autocontrôle
avec l’éthylotest

Jean-Louis Borloo présente un vaste dispositif de promotion
d’autocontrôle d’alcoolémie avec l’éthylotest. «
Soufflez, vous saurez »
est le label qui incarne et
illustre cette campagne. Il présente de manière directe,
populaire et simple, le geste et la solution pour
savoir si l’on peut conduire après avoir consommé de
l’alcool.

Les pouvoirs publics ont déjà mobilisé plus de 20
partenaires pour favoriser l’accès à  l’éthylotest par
une diffusion élargie et pérenne à un coût raisonnable.
Ainsi, depuis le 23 novembre 2007, plus d’un million
d’éthylotests sont commercialisés ou diffusés dans quelque
26 700 points de vente de la grande distribution, de
spécialistes de vins et spiritueux et d’accessoires
automobiles, ou encore dans les pharmacies, chez des
buralistes, par les professionnels de l’hôtellerie.

La Sécurité routière lance une campagne de communication
d’envergure pour faciliter l’ancrage du réflexe
d’autocontrôle par les Français. Des messages de
sensibilisation sont diffusés sur les médias audiovisuels,
Internet et sur les lieux de vente entre le 23 novembre et
le 31 décembre 2007 :

Un spot télévisé, du 23 novembre au 16 décembre
2007, est fondé sur la métaphore d’un jeu télévisé mettant
en scène un conducteur prêt à prendre le volant après avoir
bu « un peu » d’alcool. Il met en scène le risque auquel
celui-ci s’expose et expose sa famille. Diffusé une première
fois en 2002, il est aujourd’hui présenté dans une version
actualisée.
Des séquences mettant en scène des animateurs
d’émissions d’antennes de trois grandes chaînes généralistes
,
du 17 au 31 décembre 2007, incitent à l’usage de
l’éthylotest.
Une campagne radio, du 23 novembre au 5 décembre
2007. Cinq spots illustrent des situations de la vie
quotidienne où, après avoir bu quelques verres d’alcool, des
hommes et des femmes s’expriment sur leur certitude à
pouvoir prendre le volant sans risque d’accident.
Un dossier de presse sonore, diffusé à 600 radios
locales
, du 3 au 24 décembre 2007, propose des
témoignages d’urgentistes, d’accidentés et d’experts pour
expliquer la dangerosité de l’alcool au volant et faire la
promotion de l’usage de l’éthylotest.
Une campagne de bannières Internet, du 23 novembre
au 20 décembre 2007, visibles par les internautes sur plus
de dix sites et portails grand public.
– Le label « Soufflez, vous saurez » est également décliné
sur les outils d’aide à la vente et à la promotion
d’éthylotests
dans les réseaux de vente et de
distribution partenaires.

Par ailleurs, un site Internet dédié a été conçu. Il
promeut l’usage de l’éthylotest et donne toutes les
informations concernant son utilisation, ou encore la liste
des points de vente.

Retrouvez les éléments de la campagne sur le site Internet
dédié : www.soufflez-vous-saurez.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.