SUISSE : l’homme qui connaît les cachettes

Connaissez-vous l’arme secrète des douaniers suisses ?
http://www.lematin.ch/pages/home/actu/suisse/actu_suisse__1?contenu=261458

GENÈVE, l’homme qui connaît les cachettes

Nicolas Merckling

Les objets qui comportent des compartiments
secrets ne sont pas interdits à la vente. Tout
dépend l’usage qui en est fait.

Les malfaiteurs ne sont jamais à court d’idée
pour passer de la drogue ou des armes à travers
la frontière

Nicolas Merckling – 23/05/2007

Le Matin Bleu

Mais à Genève, ils doivent compter avec l’oeil
d’un spécialiste redoutable. Celui de Lucien, un
garde-frontière d’origine bernoise. Depuis
l’adolescence, Lucien est fasciné par ces objets
qui «ne correspondent pas à ce que nous voyons».
Dans son grenier, il a amassé une collection
impressionnante d’objets qui peuvent servir ou
ont servi à transporter de la marchandise
illicite. Avec un simple anneau métallique il
ouvre une fausse pièce de monnaie utile pour y
cacher de l’opium ou des microfilms. Bombe de
peinture, boîte de CD, briquet, slip usagé,
crucifix ou statuette asiatique: tous ces objets
ont un compartiment secret. Tandis que ceinturon,
faux téléphone ou boulon de chantier se
transforment en arme.

Sa collection pourrait bientôt se transformer en
musée pour professionnels de la sécurité.

Payez-les!

Les mesures prévues pour améliorer la situation
salariale des gardes-frontière doivent être
exécutées rapidement. Hier, le Conseil fédéral a
été pressé d’agir par une commission du national.

Photo © Nicolas Merckling

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.