Réveillon et COVID : Accompagner plutôt que réprimer

Communiqué de presse du Jeudi 31 décembre 2020

Techno+ mène une action de santé à la grande free party du réveillon

Intervention Techno+ en juillet 2020

“L’actualité de ces derniers mois est sans appel : une part de la population considère la fête comme une activité essentielle. La multiplication des soirées clandestines est un fait. Interdire les fêtes empêche la mise en place d’actions de santé adaptées pour prévenir les contaminations. Le 31 décembre de nombreuses fêtes auront tout de même lieu. Nous souhaitons répondre par l’accompagnement plutôt que par la répression et nous invitons l’Etat à faire de même durant l’événement et à ne provoquer ni mouvements de foules ni violences, déclare Ombline, la présidente de Techno+. Notre association est prête, depuis le premier confinement, à réfléchir avec les pouvoirs publics et les organisateurs aux actions de réduction des risques liés à l’épidémie en contexte festif. Comme dans d’autres secteurs des aménagements sont possibles.

Le milieu festif rassemble un public plutôt jeune. Au vu de ce que notre monde endure depuis bientôt un an, et du manque de perspectives possibles, c’est par intérêt pour notre avenir que nous voulons trouver des alternatives pour permettre à la culture et la fête de perdurer.

Des actions pour réduire les risques liés au SARS CoV 2

Intervention Techno+ en juin 2020

Lors de son intervention Techno+ met en place les actions suivantes :

  • Mise à disposition de masques chirurgicaux et de gel hydroalcoolique.
  • Diffusion de conseils liés à la prévention des contaminations sur place (gestes barrières) et après l’évènement (auto-confinement et dépistage).
  • Protection des intervenants : masques, gants et visières.
  • Réalisation d’une enquête sur les comportements festifs en période d’épidémie de COVID-19 : technoplus.org/?p=5729.
  • Médiation avec les pouvoirs publics sanitaires et policiers.

Un quart de siècle à promouvoir la santé dans les soirées techno

Techno + est une association militante qui défend la culture techno et la mise en place d’une politique de réduction des risques liés aux pratiques festives, une politique née pendant l’épidémie de sida et basée sur la responsabilisation des personnes et non sur l’interdit et la répression. Depuis 25 ans, Techno+ mène des actions de terrain et diffuse du matériel et des informations liés aux risques festifs (alcool, drogues, conduite de véhicules, maladie infectieuses…).

Techno + est une association nationale disposant de 3 antennes à Paris, Nantes et Bordeaux. Elle est financée par le ministère de la Santé, les agences régionales de santé, l’Assurance Maladie et la MILDECA (mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives).

Des actions de terrains au plus près des teufeurs

Concrètement, Techno+ monte un stand et un chill out au cœur des raves, free parties, teknivals… Des volontaires sont présents pour informer et aider les fêtards en difficulté. Les équipes de Techno+ sont formées à l’écoute, au secourisme et à la réassurance des personnes en situation de badtrip.

Contacts : Fabrice (06 07 29 98 74) – Jean-Marc (06 03 32 52 07)

Email : info@technoplus.org – Facebook : facebook.com/TechnoPlusAsso – Twitter : @AssoTechnoPlus

Site Web : technoplus.org 

Revue de presse de l’évènement

Après la rave de Lieuron, la mouvance « free » unie contre une répression « disproportionnée » | Sud Ouest

La mouvance des « free parties », rarement unie, fait front commun pour condamner une « répression disproportionnée » après la fête sauvage de Lieuron, en Bretagne, qui a réuni 2 400 personnes pour le Nouvel an.

Rave party à Lieuron : Teufeurs et organisateurs dans la rue pour dénoncer « une répression disproportionnée » | 20 minutes

Pour Patrick Rognant, historien de la rave, « les autorités n’arriveront pas à empêcher les free parties où il y a très peu d’incidents, beaucoup moins que dans un festival rock autorisé ».

Rave party à Lieuron : une « justice expéditive » dénoncée par les mis en cause | France 3

Organisateurs ou boucs émissaires ? Deux semaines après la rave party du Nouvel an près de Rennes, les quatre mis en examen et leurs avocats dénoncent un « coup médiatique », voire une « justice expéditive » pour qualifier l’enquête en cours.

Free party de Lieuron : « Nous, associations de réduction des risques, soutenons Techno+ » | Dijoncter

Nous, associations de réduction des risques, apportons notre soutien sans réserve à l’association Techno+, victime d’une campagne de désinformation et de dénigrement. En ce début d’année et alors que les hésitations du gouvernement sur la gestion de la crise sanitaire s’accumulent et que la campagne de vaccination piétine, c’est sur la free-party de Lieuron que s’est jeté un acharnement médiatique et politique frôlant la chasse aux sorcières.

Rave-party en Ille-et-Vilaine. Des teufeurs ? Non, « des délinquants » pour Gérald Darmanin | Ouest-France

Lors de la séance des questions d’actualité au gouvernement, la sénatrice UDI d’Ille-et-Vilaine, Françoise Gatel, a interrogé le ministre de l’Intérieur sur l’organisation de la rave-party illégale du Nouvel an. Elle l’a notamment questionné sur le manque d’anticipation des renseignements.

Rave du Nouvel An : appel de tous les sound systems de France à manifester samedi | Tsugi

Tekno Pirate, collectif activiste et militant des free parties, a lancé hier sur Facebook un appel à tous les sound systems de France à participer aux manifestations du 16 janvier afin de soutenir, notamment, les organisateurs de la rave du Nouvel An qui encourent jusqu’à 10 ans de prison.

Rave-party à Lieuron : seuls 16 % des participants sont connus de l’assurance maladie | Le Télégramme

L’ARS Bretagne avait appelé les participants de la rave-party de Lieuron à se faire connaître pour mettre en place des mesures sanitaires. Près de deux semaines après l’événement, seulement 400 sur les 2 500 participants sont inscrits dans le fichier.

Lieuron : Le jeune teufeur incarcéré nie être l’organisateur | HitWest

A Rennes, la manifestation de soutien aux personnes mises en cause dans l’organisation de la rave party de Lieuron le 31 décembre a été annulée. Plusieurs personnes sont actuellement mises en examen pour leur implication et un jeune homme mis en détention provisoire. Son avocat demande sa remise en liberté.

[Interview] « La fête, phénomène social essentiel » | Le télégramme

Professeur d’anthropologie à l’université de Paris VIII, Emmanuelle Lallement s’est fait une spécialité du décryptage de la fête dans les sociétés humaines. Elle explique pourquoi elle est finalement si essentielle.

10 ans de prison pour l’organisateur de la rave-party : Adrien, fêtard s’exprime sur cette peine | Touche pas à mon poste C8

Le talk-show sur C8 de Cyril Hanouna.

Covid-19 et fêtes à l’arrêt : comment les noctambules s’en sortent-ils ? (Techno+ citée) | Sourdoreille

Interdire les fêtes empêche la mise en place d’actions de santé adaptées pour prévenir les contaminations », alerte l’association Techno+ dans un communiqué au sujet de la free party polémique du 31 décembre 2020

De l’école aux raves, ceux qui aident la jeunesse (témoignage Techno+) | Cause Commune

L’entretien de 8h : Techno+, l’asso qui travaille où d’autres s’amusent. L’association Techno+ était présente à Lieuron lors de la « rave party » du nouvel an. Sa mission : venir en aide aux personnes qui pourraient en avoir besoin, notamment lors de ce genre d’événements que l’on pourrait qualifier de clandestins.

Fête clandestine à Lieuron : « Le procureur fait de cette rave un symbole » | Le Télégramme

Rémi Cassette, avocat du premier organisateur présumé de la rave de Lieuron, souligne l’« injustice » que représente l’incarcération son client. Il évoque aussi une prochaine demande de remise en liberté auprès des juges d’instruction.

Désobéissance sonore (témoignage Techno+)| France Inter

Avec un reportage sur le mouvement festif, transgressif et contestataire des raves et free-parties. Son histoire depuis les « travellers » anglais au milieu des années 80, la répression dont il a toujours été la cible et le media bashing suite à la free-party du Nouvel An à Lieuron.

Rave party sauvage en Bretagne : interpellées hier soir, quatre personnes en garde-à-vue | Ouest-France

Une opération de police judiciaire a été conduite mercredi 6 janvier 2021, sous l’autorité de deux juges d’instruction, dans le cadre de l’enquête sur l’organisation de la rave party le soir du réveillon du Nouvel an. Quatre personnes ont été interpellées et placées en garde-à-vue précise le procureur de la République de Rennes.

Rave party à Lieuron : Techno Plus, association parisienne de prévention, dans le viseur de la droite | 20 minutes

LENDEMAIN DE FETE Après sa présence à la rave party de Lieuron, le soir du nouvel An, l’association Techno Plus subventionnée par la mairie de Paris, se retrouve dans le viseur de la droite parisienne et d’Elisabeth Levy

« A partir du moment où elles deviennent interdites, les fêtes nous montrent à quel point elles sont nécessaires » | Le Monde

Quelques jours après l’arrêt par les autorités d’une rave-party près de Rennes, l’anthropologue Emmanuelle Lallement revient sur la façon dont la pandémie de Covid-19 a modifié notre rapport à la fête.

Pourquoi la rave party du Nouvel An en Bretagne a-t-elle fait autant de bruit ? | Kombini

Au delà des gros caissons passant frénétiquement de la techno, l’événement a confronté l’opinion publique sur plusieurs points.

La rave-party de Lieuron fait polémique jusqu’à la mairie de Paris | Ouest-France

Des internautes pointent les liens entre la mairie de Paris et l’association « Techno Plus » qui était présente à la rave-party du Nouvel an à Lieuron (Ille-et-Vilaine). L’opposition à la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, s’étonne de voir une structure, subventionnée par la Ville, associée à une fête organisée « en dépit des consignes sanitaires » en période de pandémie, dénonce Rachida Dati.

Rave party à Lieuron : « Dix ans de prison pour avoir fait danser des gens »… Les teufeurs s’agacent du traitement reçu | 20 minutes

ENQUÊTE La veille du Nouvel an, 2.500 personnes ont participé à une fête sauvage au sud de Rennes

Rave party en Bretagne : la présence d’une association subventionnée par la ville de Paris fait polémique (Techno+ citée) | Le Parisien

Techno Plus était présente à la rave party polémique qui s’est tenue le week-end du Nouvel An en Ille-et-Vilaine. Sur Twitter et au sein de l’opposition, certains en profitent pour demander des comptes à la ville.

Rave-party de Lieuron : les organisateurs prennent la parole (Techno+ citée) | Libération

Avec l’aide précieuse de l’association Technoplus, les adresses de centres de dépistage ainsi que de nombreuses autres informations liées aux pratiques festives en temps de pandémie ont été communiquées aux participant·e·s.

10 ans de prison encourus pour avoir organisé une free party, pendant que Miss France s’offre des bains de foule ! | Révolution permanente

À l’occasion du réveillon, une rave party a été organisée près de Rennes rassemblant environ 2 500 personnes. Si l’organisation d’une telle fête en plein rebond épidémique est discutable, la répression judiciaire et policière vise à taper un gros coup, en particulier sur les organisateurs présumés encourant jusqu’à 10 ans de prison. Dans le même temps, toute latitude est donnée à l’organisation d’une messe géante à Levallois-Perret ou du rassemblement de dédicace à Miss France où les distanciations sociales n’étaient pas respectées…

Rave-party à Lieuron : une vingtaine de fêtards a communiqué ses coordonnées à la sécurité sociale | France Bleu

Après la rave-party qui a rassemblé 2.500 personnes à Lieuron (Ille-et-Vilaine), l’Agence régionale de santé de Bretagne a invité les participants à s’isoler. Pour le moment ils sont très peu nombreux à avoir suivi les recommandations.

Free party de Lieuron : le marronnier qui cache la forêt (Techno+ citée) | Médiapart

Techno +, une association de RDR (Réduction Des Risques) était également présente pour accompagner ces dernières de consignes spécifiques, comme ne pas partager les bouteilles (pratique courante de la convivialité en teuf) exerçant également leurs rôle habituel de prévention face à tous les risques

TEUFEUR INCARCÉRÉ CE SOIR : LE TÉMOIGNAGE DE SON AMI D’ENFANCE | Rennes Autrement

Suivant les réquisitions du parquet, il a été placé par le Juge des libertés et de la détention en détention provisoire.

Fête sauvage près de Rennes : un organisateur présumé mis en examen pour «mise en danger de la vie d’autrui» | Le figaro

Le jeune homme a été placé en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet. Les investigations se poursuivent pour identifier l’ensemble des organisateurs de cette «free party».

Fête sauvage en Bretagne : première mise en examen d’un organisateur | Paris Normandie

Trois jours après la fête sauvage du Nouvel An qui a réuni 2.400 teufeurs au sud de Rennes, un premier organisateur a été mis en examen et écroué lundi 4 janvier 2021.

Lieuron : les non-repentis de la rave party du Nouvel An (Techno+ citée) | Libération

l’association TechnoPlus qui promeut différents types de prévention lors de rave party, compte parmi ceux qui «ne jugeaient pas» les participants et leur distribuaient du gel hydroalcoolique et des masques.

L’association “Techno Plus”, qui participait à la rave-party illégale en Bretagne, reçoit d’importantes subventions de la Ville de Paris | Français de souche

L’association participant à la rave party en Bretagne qui a protesté contre sa dispersion est un des chouchous de la mairie de Paris.

« Nous ne sommes ni des assassins, ni des terroristes », lance un des organisateurs de la rave-party de Lieuron | Le Télégramme

Pierre (*) est l’un des nombreux organisateurs de la rave-party de Lieuron (35). Il raconte l’envers du rassemblement électro qui a réuni 2 500 personnes, près de Redon, lors du Nouvel an.

Rave party à Lieuron : le principal mis en cause reconnaît sa participation dans l’organisation de l’événement | France 3

Après la rave party qui s’est déroulée à Lieuron, en Ille-et-Vilaine, huit personnes ont été placées en garde à vue. Celle d’un jeune homme de 22 ans a été prolongée. Ce 4 janvier, il reconnaît avoir participé à l’organisation de cette fête indique le procureur de la République dans un communiqué.

«À Lieuron, l’autorité de l’État a été piétinée par une fête clandestine» | Le Figaro

Pour le délégué général de l’Institut pour la Justice Pierre-Marie Sève, un tel affaissement de l’autorité de l’État ne pourra pas être supporté éternellement par les Français.

Petite rave-party en République du Sanitaristan | Contrepoints

Une rave-party en France, et c’est la République tout entière qui vacille sur ses principes fondamentaux et son hystérie sanitaire…

De choses et d’autres – On se souviendra de la bataille de Lieuron | L’indépendant

L’année 2021 a débuté avec un beau scandale. Non je ne parle pas du plan de vaccination français (que dire d’un vide intersidéral ?) mais de la « Bataille de Lieuron ». C’est ainsi que des petits rigolos sur internet ont renommé la rave du nouvel an en Bretagne.

Rave-party en Ille-et-Vilaine : un organisateur présumé déféré lundi au parquet, ouverture d’une information judiciaire | France Info

Les auteurs de violences envers les gendarmes sont toujours recherchés.

FREE PARTY – 10 ans d’emprisonnement sont encourus pour deux organisateurs présumés de la teuf du réveillon | Mouvance Libre

Suite à la free party organisée du 31 décembre 2020 au 2 janvier 2021 à Lieuron près de Rennes, une peine exemplaire « de 10 ans d’emprisonnement » a été lancée à l’encontre de deux organisateurs présumés placés en garde à vue, annonce le procureur de la République. Sous couvert de la Covid-19, cet ensemble de sanctions est rare et très lourd à l’encontre du mouvement free party.

Rave party : point de départ d’une contamination massive ? | France 3

…l’Agence régionale de santé a également travaillé avec l’association Techno+, spécialisé dans la prévention des risques sanitaires durant les rave parties…

Curfew-busting New Year party-goers attack French police (Techno citée)| Associated Press

Their group, Techno +, was advising partygoers to self-isolate for a week and then get tested after attending the rave.

Clashes with police at illegal rave attended by over 2,500 people in France (interview Techno+) | The telegraph

French police on Saturday (January 2) shut down a huge party in northwestern France that had been underway since New Year’s Eve in defiance of a curfew and coronavirus restrictions on large gatherings.

Rave-party : 2500 personnes participent malgré le COVID (interview Techno+) | Clément Lanot CLNews

Rassemblement de 2500 personnes en Bretagne | Allo17.fr

« Je ne trouve pas ça normal que nous ne laissons pas les jeunes s’amuser » explique un habitant de Lieuron à notre équipe sur place.

Rave party: « les gens avaient vraiment besoin de fête » | France 3

Romain est organisateur de fêtes payantes, recevant entre 200 et 500 personnes sur un terrain privé à côté de Rennes. Pour lui, la rave party qui s’est déroulée à Lieuron, en Ille-et-Vilaine, du 31 décembre au 2 janvier, était inévitable.

Rave party en Bretagne: les fêtards appelés à s’isoler strictement durant sept jours | BFM

Les autorités sanitaires préconisent aux participants de la rave party qui s’est déroulée pendant près de 36h en Bretagne de s’isoler strictement pendant sept jours, avant d’aller se faire dépister.

Ille-et-Vilaine – Freeparty à Lieuron : huit personnes en garde à vue, dont deux organisateurs présumés | France Bleu

Ce samedi soir, le parquet de Rennes annonce que huit personnes sont en garde à vue après la rave-party qui a duré 36 heures à Lieuron. Deux de ces sept personnes ont été interpellées sur la commune d’Iffendic et sont suspectées d’être les organisateurs de la soirée.

Techno Plus… | JDSE

Après la rave party en Bretagne, les autorités veulent éviter une diffusion du Covid-19 (Techno+ citée) | La Voix du Nord

Vendredi, l’association Techno+, qui travaille à la réduction des risques liées aux pratiques festives, avaient expliqué sur Twitter qu’elle avait proposé sur place « masques, gel hydroalcoolique et conseils sur la conduite à tenir après l’évènement...

VIDÉO. Rave-party en Ille-et-Vilaine : « On ne regrette rien », affirme un des organisateurs | Ouest-France

Les organisateurs de la rave-party qui s’est tenue à Lieuron, en Ille-et-Vilaine, le soir du réveillon, préparaient l’événement de longue date. Pour oublier le coronavirus, le confinement, le couvre-feu. Face aux polémiques sur les heurts, le non-respect des gestes barrières, les conséquences judiciaires, Max, l’un des organisateurs, répond.

Lieuron | Wikipédia

Entre le jeudi 31 décembre 2020 et le samedi 2 janvier 2021, une immense rave-party réunissant environ 2500 personnes est organisée dans une hangar désaffecté de la ville. Cet événement illicite suscite la polémique du fait des restrictions sanitaires en vigueur à ce moment

«Ça valait le coup. On a passé une belle soirée»: un fêtard commente la rave party de Lieuron | Sputnik

Alors que la tenue à Lieuron d’une rave party illégale ayant rassemblé 2.500 personnes pendant environ 36 heures a été fustigée par la maire de la ville, un fêtard, interrogé par BFM TV, l’a qualifiée de «belle soirée» qui «valait le coup».

Les organisateurs de la rave party «seront identifiés et poursuivis», promet Darmanin | Sputnik

Sur Twitter, le ministre de l’Intérieur annonce que «sous l’autorité du Procureur, une enquête judiciaire a été ouverte et les organisateurs sont et seront identifiés et poursuivis».

Enquête judiciaire suite à la rave party de Lieuron |Ministère de de la Justice

…le parquet de Rennes a ouvert une enquête flagrante confiée à la brigade de recherches de Redon et la section de recherches de Rennes sous les qualifications notamment de…

Subvention de la mairie de Paris, participation à des rave party… le vrai profil d’une association présente à la fête clandestine en Bretagne | Valeurs actuelles

Ce n’était pas la première fois et peut-être pas la dernière. L’organisation Techno Plus a participé à l’immense rave party qui s’est déroulée dans la commune de Lieuron, au sud de Rennes.

Techno+ nassée et contrôlée | AFP

VIDEO: French police break up Brittany rave that drew some 2,500 people. Police carry out checks as the party-goers leave the site in northwestern France

Rave party à Lieuron : l’autorité défiée | LCI

Une rave party a eu lieu la nuit du réveillon à Lieuron (Ille-et-Vilaine). Cette histoire illustre-t-elle la fragilité de l’autorité de l’État ?

Rassemblement techno à Lieuron : mesures destinées à freiner la propagation de la covid-19 (Techno+citée)| ARS Bretagne

« L’association de santé communautaire Techno+ est également présente pour diffuser ces messages de prévention. »

Rassemblement techno à Lieuron : 2500 personnes présentes dans des hangars désaffectés d’une zone d’activités | Préfectue de d’Ille-et-Vilaine

Le 31 décembre en début de soirée, plusieurs centaines de véhicules ont commencé à converger vers une zone d’activités de la commune de Lieuron pour installer une rave-party.

Ombline, membre de l’Association Techno + | CNEWS

Techno+ s’exprime sur les mesures sanitaires | Sputnik

Ille-et-Vilaine – Rave-party à Lieuron : l’ARS Bretagne inquiète des conséquences sanitaires | France Bleu

Après la rave-party qui s’est tenu à Lieuron depuis le soir du réveillon jusqu’à ce samedi 2 janvier au matin, les autorités sanitaires s’inquiètent d’une possible large diffusion du Covid-19. Plus de 2500 personnes ont participé à cette fête, et le port du masque n’a quasiment pas été respecté.

2 500 nihilistes à la free party de Lieuron (Techno+ citée) | A gauche

Techno+ a mis déjà la barre très haut dans la course au communiqué de victimisation le plus stupide et aberrant de l’année, avec une photo tellement parlante qu’on se demande comment ces gens ne comprennent pas qu’ils sont totalement déconnectés

Ille-et-Vilaine : la rave-party de Lieuron est terminée, une enquête ouverte | France Info

La fête géante clandestine avait réuni jusqu’à 2 500 personnes dans des hangars désaffectés. Plus de 1 200 verbalisations ont été effectuées.

Témoignage d’un participant | France News 24

https://twitter.com/FranceNews24/status/1345298397478195201

Vidéo Rave-party près de Rennes : le son coupé, des fêtards commencent à quitter les lieux | Le Parisien

La rave-party débutée jeudi semble prendre fin ce samedi à Lieuron. Plusieurs centaines de participants sont tout de même encore sur place.

La rave-party se termine tranquillement ce matin, sans intervention des forces de l’ordre et après deux jours passés hors la loi pour plus de 2.500 personnes | jeanmarcmorandini.com

La fête se termine tranquillement sur place selon BFM TV alors que le système son a été démonté sans intervention de la police. C’est la fin simplement de la rave-party et alors que des centaines de personnes quittent les lieux.

Rave party en Bretagne: des centaines de fêtards quittent les lieux, la police est sur place | BFM

le système son qui avait été installé dans le hangar désffecté a été démonté. Les camions dans lesquels il se trouvait ont quitté la fête clandestine depuis une ou deux heures.

Evacuation en cours de la rave-party géante en Bretagne | LCI

Les 2500 fêtards rassemblés depuis jeudi à Lieuron en Bretagne ont commencé à quitter les lieux samedi. Un événement qui, pour certains élus locaux, fait « honte à notre pays » en pleine crise sanitaire.

Covid-19 en France : une fête sauvage de 2500 personnes inquiète les autorités | France24

Près de2 500 personnes, se sont donné rendez-vous au sud de Rennes pour fêter le Nouvel an lors d’une fête sauvage que n’ont pu empêcher les autorités.

Rave clandestine à Lieuron : les gendarmes empêchent de «nouveaux fêtards de s’agréger» (Techno+ Citée) | le Parisien

Sur leur stand installé dans l’un des hangars, les bénévoles de l’association Techno + mettent des masques et du gel hydroalcoolique à
disposition des fêtards.

France couldn’t stop the New Year’s parties. One rave drew 2,500 people who fought off the police | New York Times

Some 2,500 partygoers from attending an illegal New Year rave near the city of Rennes, in northwestern France

Nuit du Nouvel An : la teuf, envers et contre tout | Le nouvelle République

Près de 2.500 personnes, venues de toute la France et même de l’étranger, se sont donné rendez-vous depuis jeudi à Lieuron, au lieu-dit « Courbouton » au sud de Rennes.

Nouvel An : une fête sauvage près de Rennes rassemblait encore 2 500 participants vendredi, une réunion convoquée au ministère de l’intérieur | Le Monde

Les gendarmes ont tenté jeudi soir « d’empêcher cette installation et ont fait face à la violente hostilité de nombreux teufeurs », selon la préfecture d’Ille-et-Vilaine.

Soirée clandestine : 2 500 personnes réunies dans un hangar en Bretagne | France 2

À Lieuron (Ille-et-Vilaine), la fête dure, vendredi 1er janvier, alors que près de 2 500 personnes ont choisi d’y célébrer le passage en 2021 dans un hangar.

Darmanin convoque ce vendredi soir une réunion afin d’évoquer la rave party en cours en Bretagne | BFM

Gérald Darmanin convoque ce vendredi soir une réunion afin d’évoquer la rave party qui a lieu en Bretagne malgré le contexte sanitaire du coronavirus.

VIDEO. Bretagne. La rave sauvage se poursuit près de Lohéac | Ouest France

Le 1er janvier a commencé en musique à Courbouton, petit lieu-dit de Lieuron, entre Rennes et Redon. À partir de 1 h du matin, vendredi, les murs de sons de la rave party sauvage rassemblant près de 2 500 teufeurs sont entrés en action. Une rave qui devrait se poursuivre également ce samedi.

VIDÉO Nouvel An : 2 500 personnes réunies pour une rave party illégale en Ille-et-Vilaine | France 3

Près de 2 500 personnes se sont réunies à Lieuron (Ille-et-Villaine) pour fêter le passage à 2021. Vendredi 1er janvier au matin, les gendarmes étaient sur place, mais la fête a continué.

« Quand et comment cela va-t-il finir » : l’immense rave party dans un hameau breton fait du bruit | Le Télégramme

Au moins 2 500 personnes participent depuis jeudi soir à une rave party dans des hangars désaffectés au sud de Rennes. Malgré le couvre-feu, les « teufeurs » avaient envie de « s’évader », tandis que les riverains s’interrogent.

Le Nouvel an rassemble 2 500 teufeurs pour une rave party près de Rennes | Le Télégramme

Les fêtards ont dansé toute la nuit dans des hangars désaffectés situés sur la commune de Lieuron (35), au sud de Rennes. Un véhicule de la gendarmerie a été incendié.

Une fête illégale rassemblant 2500 personnes toujours en cours en Bretagne | Le Figaro

Faisant fi des forces de l’ordre, des centaines de jeunes, parfois étrangers, collés les uns aux autres, s’éclatent sur de la techno: depuis jeudi soir

Rave party en Ille-et-Vilaine. « On n’a pas vu le coup venir », la maire de Lieuron raconte | Ouest France

Rose-Line Prévert, maire de Lieuron (Ille-et-Vilaine), 800 habitants, où se déroule la free party ce vendredi 1er janvier 2021 se sent un peu devant le fait accompli.

Rave party en Bretagne: pourquoi les forces de l’ordre ne peuvent pas mettre fin au rassemblement | BFM TV

Une rave party organisée en Bretagne pour fêter le Nouvel an réunit depuis jeudi soir plus de 2500 personnes. Les forces de l’ordre ont tenté d’intervenir mais sont pour l’instant dans l’incapacité de mettre fin à l’événement.

Rave party en Ille-et-Vilaine : « C’est un comportement totalement irresponsable » | Ouest France

Jeudi 31 décembre 2020, plusieurs milliers de teufeurs ont investi un hangar industriel à Lieuron (Ille-et-Vilaine). Ils sont toujours sur place ce vendredi 1er janvier à midi. Ce rassemblement, en plein couvre-feu sans respect des gestes barrières.

Comment s’est organisée la rave party réunissant 2000 personnes en Bretagne | BFM TV

Une rave party réunissant 2000 personnes a eu lieu dans la nuit du Nouvel An à Lieuron enIlle-et-Vilaine. L’appel à se rendre à cette soirée a été lancé jeudi soir, vers 17h30, sur les réseaux sociaux.

Rassemblement techno à Lieuron : 2500 personnes présentes dans des hangars désaffectés d’une zone d’activités | Préfecture de Bretagne

Le 31 décembre en début de soirée, plusieurs centaines de véhicules ont commencé à converger vers une zone d’activités de la commune de Lieuron pour installer une rave-party.

Nouvel An : en Ille-et-Vilaine une rave party rassemble 2500 personnes |France Info

2500 personnes ont rejoint une zone industrielle à Courbouton, à Lieuron (Ille-et-Vilaine) pour une rave party, malgré le couvre-feu. La fête se poursuit ce 1er janvier. Les gendarmes sont sur place.

Rave party en Ille-et-Vilaine. Comment les teufeurs ont-ils réussi à s’installer ? | Ouest-France

Pendant plusieurs heures, jeudi 31 décembre 2020, les teufeurs ont joué avec les nerfs des gendarmes. Entre la Loire-Atlantique et l’Ille-et-Vilaine, difficile de prévoir où le son serait allumé. C’est après un passage en force que la rave party se tient encore ce vendredi matin à Lieuron (Ille-et-Vilaine).

Nouvel An: à Lieuron près de Rennes, une fête clandestine rassemble 2500 personnes | HuffPost

À Lieuron, près de Rennes, la fête était toujours en cours à la mi-journée ce 1er janvier 2021, nécessitant l’intervention des forces de l’ordre.

Nouvel An : une rave party illégale de 2 000 personnes organisée en Ille-et-Vilaine | France 2

Jeudi 31 décembre, à Lieuron (Ille-et-Vilaine), environ 2 000 personnes ont bravé le couvre-feu pour participer à une rave party illégale, au mépris des gestes barrières. Trois gendarmes ont été légèrement blessés et leur véhicule incendié.

VIDEO Bretagne, Marseille, Moselle… Des fêtes clandestines malgré le couvre-feu | L’Union

À Lieuron, entre Rennes et Redon, 1 000 à 2 000 personnes ont bravé le couvre-feu pour participer à une rave party.

Ille-et-Vilaine : une rave-party rassemble 2500 personnes malgré le couvre-feu, trois gendarmes blessés | France Info

La fête a lieu à Lieuron, entre Rennes et Redon. Les gendarmes ont été légèrement blessés par des jets de pierre. Un important dispositif avec des renforts est en train de se mettre en place.

Nouvel An : en Ille-et-Vilaine une rave party rassemble 2000 personnes | France 3

2000 personnes ont rejoint une zone industrielle à Courbouton, à Lieuron (Ille-et-Vilaine) pour une rave party, malgré le couvre-feu. La fête se poursuit ce 1er janvier. Les gendarmes sont sur place.

Nouvel an: une rave party réunit 2000 personnes en Bretagne | BFM

Les forces de l’ordre rencontrent des difficultés pour évacuer la zone. Trois gendarmes ont été blessés, et un véhicule de gendarmerie incendié.

Nouvel An : une rave party réunit près de 2.000 personnes en Ille-et-Vilaine malgré le couvre-feu | France Bleue

Pour fêter le passage à la nouvelle année, 1.000 à 2.000 personnes ont bravé le couvre-feu pour participer à une rave party à Lieuron en Ille-et-Vilaine. Les gendarmes et les pompiers sont à proximité.

VIDÉO. Bretagne. 1 000 teufeurs rassemblés pour une rave party, un véhicule de gendarmerie en feu | Ouest France

Près de 1 000 teufeurs ont réussi à se réunir et à organiser une rave sauvage, jeudi 31 décembre, dans des hangars désaffectés à Lieuron (Ille-et-Vilaine) à une quarantaine de kilomètres au sud de Rennes. Très peu de masques et aucune distanciation sociale. Mais une sacrée ambiance qui contrastait avec les rues vides des villes de cette Saint-Sylvestre atypique. Dans la nuit, un véhicule de la gendarmerie a été détruit par le feu, à Guipry-Messac.

Une free-party du réveillon rassemble 2.000 personnes en Bretagne | Europe1

Près de 2.000 personnes se sont rassemblées pour une vaste fête clandestine à Lieuron, en Ille-et-Vilaine, selon les informations recueillies…

1 réflexion au sujet de « Réveillon et COVID : Accompagner plutôt que réprimer »

  1. ils ont bien fait de se libérer de cette vie de prison sur eux et sur noux, alors que ces jeunes continuent, ce n’est pas les fêtes qui étendent le virus, il s’étend tout seul, même leur vaccin n’est rien puisqu’il y a d’autres sortes de virus qui arrivent. Cher Professeur Raoult que le gouvernement voudrait assassiner moralement,, comme le professeur Fourtillan interné d’office pour son avis sur le vaccin, la pression des cathos l’on fait ressortir, il a même eu droit à des excuses et Hervé Ryessen écrivain toujours en prison, alors ils ont bien faits ces jeunes, mais il faut leur dire que la maire de Paris a accordé 80.000 euros à l’organisateur , cette année..
    ce gouvernement assassine les restos, les théâtres, le cinéma, enfin tout le monde, on se croirait en Russie sous le régime de Staline., ou de Kroutchev qui faisait régner la terreur, mais se faisait livrer de France du Champagne et autres mets fins,alors que le peuple était opprimé et avait des tickets pour avoir droit à la nourriture..eh oui……

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.