Multisons des côtes d’Armor : après le drame les polémiques

Après la mort d’un teufeur en Bretagne, organisateurs et préfecture annulent les évènements qui devaient avoir lieu…

Source : http://www.ouest-france.fr/Apres-le-deces-d-un-teufeur-quatre-interpellations-a-Saint-Potan-/re/ofdernmin/_-716742–BKN—-_actu.html

Date : 2008-10-05

Après le décès d’un teufeur, quatre interpellations à Saint-Pôtan

Suite au décès par overdose d’un homme âgé de 22 ans, dont l’identité
n’a pas été communiquée, quatre interpellations ont eu lieu à 11 h 30, 
sur le site Multisons,  à Saint-Potan. Les gendarmes ont agi  sur ordre
du procureur de la république Eric Bouillard. Quatre hommes majeurs
sont actuellement en garde à vue à la gendarmerie de Dinan. Depuis le
début de la rave-party, une trentaine de teufeurs  ont été contrôlés
sous l’emprise de stupéfiants et une dizaine sous l’empire d’un état
alcoolique.

Source :
http://www.letelegramme.com/gratuit/generales/regions/bretagne/multisons-un-week-end-sous-tension-saint-potan-20081006-3932458_1486212.php

Date : 2008-10-06

Multisons. Un week-end sous tension à Saint-Pôtan


La rave-party costarmoricaine s’est achevée dans l’après-midi d’hier. À
la suite du décès par overdose de samedi, les gendarmes ont interpellé
quatre personnes. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire.

À la suite du décès, samedi à 18 h, d’un jeune homme de 22
ans originaire de la région de Pontivy, une dizaine de gendarmes, ont
procédé, hier vers 10 h 45, à l’interpellation de quatre personnes, à
l’endroit où le jeune teufeur a été retrouvé, inconscient, samedi, vers
14 h. Hier après-midi, elles étaient toutes encore en garde à vue. «
Deux enquêtes ont été ouvertes, l’une pour homicide involontaire, et
l’autre pour trafic de stupéfiants », a confirmé, hier, en fin
d’après-midi, Éric Bouillard, le procureur de Dinan.

Un dispositif adapté aux risques

Le multisons a pris fin vers 15 h hier. La plupart des « sound system »
avaient été démontés dans la matinée et il ne restait plus que 500
teufeurs et quelque 200 voitures. Une heure plus tard, le dispositif de
sécurité a été levé. Étienne Desplanques, directeur du cabinet du
préfet, a dressé, hier, un bilan mitigé de la manifestation. Avec 1.300
entrées comptabilisées vendredi, et un pic de fréquentation portant à
2000 le nombre de participants samedi, le multisons de Saint-Pôtan n’a
pas connu une forte fréquentation. « Il y avait 2.500 participants au
multisons de Briec (29), et 4.000 à Fort Saint-Père (35) », a rappelé
le directeur de cabinet du préfet. « Le dispositif de sécurité mis en
place à Saint-Pôtan a pu paraître impressionnant, mais était en fait
adapté aux risques. Ce dispositif a été modulé, tout au long du
week-end, en fonction de la fréquentation ».

Nombreux contrôles

 
« De manière générale, ce multisons s’est bien passé, exception faite,
évidemment, du décès de l’un des participants. On ne peut pas parler de
bilan positif », a conclu Étienne Desplanques. « Une évaluation
ultérieure est prévue, afin de dresser un bilan général des différents
rassemblements de type multisons qui se sont déroulés sur le territoire
régional ces derniers mois ». Tout au long du week-end, 65 personnes
ont été admises au poste de secours, et quatre ont été évacuées vers
l’hôpital de Dinan. Vingt personnes ont été contrôlées positives à
l’alcool, au volant de leur véhicule. Plus de cinquante ont été
contrôlées positives aux produits stupéfiants. Mais ces chiffres sont
susceptibles d’évoluer, tous les teufeurs n’ayant pas quitté le site,
hier, en fin d’après-midi. À l’issue de la journée, Pierre, originaire
de Saint-Brieuc, estimait que « c’était un trop petit multisons. La
préfecture a réussi à nous mettre en cage. On ne peut plus parler
d’autogestion ! ». Dépités, les organisateurs de la manifestation se
sont refusés à tout commentaire

 

Source : http://www.letelegramme.com/gratuit/generales/regions/cotesarmor/multisons-de-saint-potan-les-quatre-gardes-vue-levees-20081007-3938307_1487429.php

 

Date : 2008-10-07

 

Multisons de Saint-Pôtan. Les quatre gardes à vue levées

Multisons de Saint-Pôtan, suite et fin ? Hier, quelques heures après
que la musique a définitivement cessé au lieu-dit Les Forges, sur la
commune de Saint-Pôtan, Éric Bouillard, le procureur de Dinan a fait un
dernier point sur les contrôles effectués sur le site. « 71
automobilistes ont été contrôlées positifs aux stupéfiants et 23 à
l’alcool. En fait, 95 % des personnes à avoir été contrôlées étaient
positives à des produits stupéfiants, très variés, ce qui constitue un
taux énorme », a fait remarquer le procureur.
Concernant les quatre personnes placées en garde à vue dans le cadre de
l’enquête pour homicide involontaire (Le Télégramme de lundi dernier),
elles ont été levées, mais les investigations se poursuivent.
L’autopsie pratiquée sur le jeune homme décédé samedi en fin
d’après-midi a confirmé l’overdose.
Enfin, dimanche dernier, un jeune homme de 24 ans, originaire du
Finistère, participant du multisons, surpris en train de revendre des
produits stupéfiants sur le site, a été interpellé. En sa possession,
685 buvards de LSD. Récidiviste, il va devoir répondre de ses actes
devant le tribunal de Dinan.

Le multisons
morbihannais annulé

Par ailleurs, le quatrième multisons breton, après Briec (29) et
Fort Saint-Père (35), devait avoir lieu à Saint-Nolff (56), le week-end
prochain. Les organisateurs ont annoncé leur volonté de ne pas y
participer, dénonçant les conditions actuelles et « le tout-répressif
». La préfecture du Morbihan a, en conséquence, annulé l’événement.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.